Présidentielle 2019 – Guédiawaye bénit la candidature Malick Gakou

Par , publié le .

Actualité

iGFM – (Dakar) Debout comme un seul homme, les responsables et représentants du Grand parti dans les 5 communes de Guédiawaye ont exprimé le voeu de voir Malick Gakou briguer le suffrage des Sénégalais lors de la présidentielle de 2019. Ce que l'intéressé a naturellement accepté sans broncher.

Au moment où le débat est agité sur celui qui devrait être le candidat de la coalition Manko Taxawu Sénégal (Mts) pour la prochaine Présidentielle, la candidature du leader du Grand parti (Gp) a été agréée par ses partisans réunis en assemblée générale hier, à Guédiawaye. Elue député sous la bannière de la coalition Manko Taxawu Sénégal et mairesse de Sahm-Notaire, Aminata Kanté: «Vous avez le soutiendes femmes du Gp. Ceux qui entrent dans le parti sont plus nombreux que ceux qui le quittent pour des intérêts personnels. En 3 ans d'existence, le Gp s'est donné les moyens d'être présent partout dans le monde. Si tu n'avais pas déclaré ta candidature, cela nous surprendrait. Il est grand temps qu'on mesure nos forces.» A la suite de Mor Diaw, responsable des jeunes, qui a déclaré que la jeunesse de Guédiawaye va s'ériger en bouclier face aux attaques dirigées contre son mentor, le ministre Bamba Ndiaye a pris la parole pour abonder dans le sens des encouragements: «Notre leader ne peut faire autre chose qu'être candidat. Si c'était au football, on dira qu'il a besoin d'un marquage individuel. Cela est d'autant plus rassurant que c'est la population de Guédiawaye, elle-même, qui veut de sa candidature. Du sondage privé qui a été fait, il ressort que Gakou fait partie de ceux qui sont venus en tête. Il n'y a pas de candidat aussi bien placé que lui pour remporter la prochaine Présidentielle.»

Gakou: «En 2019, le Grand parti sera au Palais'»

En réaction aux propos des responsables et représentants du Grand parti, Malick Gakou, visiblement satisfait de la mobilisation et des propos tenus à son endroit, a agréé la position des responsables de son parti. «En 2019, le Grand parti sera au palais de la République du Sénégal. Le 24 mars 2019, vous et moi, ensemble avec les patriotes, nous allons tracer la voie du changement et de la rupture pour enclencher des mutations et des réformes susceptibles de mettre le Sénégal sur les rampes du développement. Il ne s'agirapasde prendre le pouvoir pour le seul plaisir de le prendre, mais de mobiliser les énergies pour reconstruire la République et oeuvrer pour que le Sénégal soit, à tous points de vue, une référence en Afrique». L'ombre de Khalifa Sall a plané sur l'assemblée générale du Grand parti. Le maire de Dakar a été l'absent le plus présent de l'activité. Le Grand parti entend s'approprier le combat de sa libération. «Ces temps ne sont pas des temps de plaisir, mais d'indignation et de tristesse vécus par le peuple à cause de l'épreuve que mon frère et ami, Khalifa Sall, traverse, du fait d'un emprisonnement basé sur de fausses accusations et de l'acharnement gratuit. Nous allons nous battre pour qu'il retourne travailler pour les populations de Dakar et aucun sacrifice ne sera de trop», confie Gakou. Avant d'ajouter: «Pour la Présidentielle à venir, Guédiawaye représente un enjeu de taille.» A ceux qui trouvent toujours le moyen de remettre en cause sa capacité à gagner le département qui est par ailleurs, son fief, Malick Gakou a apporté une réplique: «Des gens disent que je ne peux pas gagner Guédiawaye, j'ai dirigé la liste victorieuse Bennoo Siggil Sénégal en 2014 également, j'ai gagné avec Bby. En 2017, ils ont manipulé les résultats. Je n'ai plus rien à prouver ici.»

L'obs

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut