Présidentielle en Guinée : Sissoco Embalo accuse Condé de tenter un «coup d'Etat

Depuis Lisbonne où il est en visite d'Etat, le président Bissau Guinéen Umaro Sissoko Mbalà³ accuse son homologue Alpha Condé de la République de Guinée de tenter un « coup d'Etat » en forçant un troisième mandat.

Face aux journalistes, Umaro Sissoco Embalà³ s'est dit ami du Sénégal, avec qui il souhaite renégocier l'accord sur la gestion des hydrocarbures dans la zone commune, et a de nouveau critiqué le président de la Guinée-Conakry voisine, Alpha Condé, l'accusant de « tenter un coup d'Etat » en forçant un troisième mandat.

Ancien membre historique de l'opposition guinéenne, Condé, aujourd'hui âgé de 82 ans,. Il est devenu, en 2010, le premier président démocratiquement élu de Guinée-Conakry, après avoir été réélu en 2015.

Un référendum voté en mars a approuvé une nouvelle constitution qui maintient la limite de deux mandats présidentiels, mais Condé et ses partisans estiment que ce changement ramènera à zéro le nombre de mandats servis par le président toujours en place. En revanche, les opposants accusent Condé d'avoir mené un « coup d'Etat constitutionnel ».

Nous vous recommandons