Procès en destitution: L'ombre de Bolton sur Donald Trump
Les républicains du Sénat voulaient acquitter le président américain dès vendredi 31 janvier. Les révélations d'un ex-conseiller contrarient ce plan.

Le Sénat a ouvert les débats au procès en destitution du président américain depuis le 21 janvier. Donald Trump est accusé d'abus de pouvoir et d'entrave l'action du Congrès. Un livre de John Bolton, ex-conseiller la Sécurité nationale la Maison-Blanche, pourrait compromettre l'acquittement du Président.

Où en est le procès de Trump devant le Sénat américain ?

Ses avocats achèveront mardi 28 janvier leurs plaidoiries. Ils rejettent en bloc l'accusation d'« abus de pouvoir » des démocrates, selon lesquels le Président a tenté d'enrôler son homologue ukrainien Zelenski dans le torpillage de Joe Biden, son principal rival la présidentielle de novembre. Ils nient que Trump ait suspendu une aide militaire l'Ukraine l'ouverture d'une enquête sur les activités du fils Biden Kiev.

Que se passe-t-il ensuite ?

Les sénateurs auront seize heures, mercredi 29 et jeudi 30, pour des questions écrites. Si les républicains, qui détiennent la majorité (53 sièges sur 100), se satisfont des réponses, le procès s'arrêtera l. Le chef de la majorité républicaine, Mitch McConnell, pèse pour un vote final dès vendredi 31. En pareil cas, le verdict ne fait aucun doute : Trump sera acquitté. Il aurait fallu soixante-sept sénateurs pour le destituer.

Ce scénario peut-il être bouleversé ?

Pas impossible. Dimanche, le New York Times a dévoilé la substance explosive d'un livre, paraître en mars, de John Bolton, conseiller de la Maison-Blanche pour la Sécurité nationale jusqu'au 10 septembre. Il y affirme que Trump aurait bien lié l'aide l'Ukraine et l'enquête sur Biden fils.

Pour changer le cours du procès, il faudrait que quatre sénateurs de droite se rallient aux quarante-sept démocrates et votent pour la convocation de nouveaux témoins, Bolton en tête. Tous les regards sont fixés sur quatre républicains modérés. Mitt Romney (Utah), Susan Collins (Maine) s'y montrent prêts. Lisa Murkowski (Alaska) n'a rien exclu. Un quatrième, Lamar Alexander (Tennessee) reste pour l'heure silencieux.

Nous vous recommandons

Actualité

Guy Marius très proche de la liberté

Seneweb

Actualité

Les pères réfugiés Dakar-Bango

Leral