Projet de Loi d'habilitation : Le PUR dénonce un «coup d'Etat Constitutionnel»

Projet de Loi d'habilitation : Le PUR dénonce un «coup d'Etat Constitutionnel»

Senegal7 Le 2020-04-01  Source

C'est à travers un communiqué parvenu à notre rédaction que le Pur a dénoncé ce qu'il qualifie de «coup d'Etat constitutionnel».

Ainsi, après le Pastef d'Ousmane Sonko, le PUR (Parti de l'unité et du rassemblement déchire, à son tour, le projet de loi d'habilitation n°09/2020 qui doit être voté en procédure d'urgence ce jour, à l'Assemblée nationale. Les camarades de Serigne Moustapha Sy évoquent des risques pour le Sénégal et sa démocratie.

«Au-delà de son caractère anticonstitutionnel, ce projet de loi, s'il est voté, risque de plonger notre pays dans des lendemains incertains car il confère au Président de la République les pleines compétences du législateur principal, l'Assemblée Nationale. Le Parti de l'Unité et du Rassemblement ne peut en aucun cas valider ce projet de coup d'Etat Constitutionnel», a déclaré le Pur, dans le communiqué.

Un document dans lequel, le parti «regrette profondément la stratégie politicienne consistant à convoquer que 33 sur 165 députés pour voter ce projet de loi aux motifs du virus COVID-19. Le PUR récuse cette mascarade de bout en bout. C'est pourquoi, le PUR recommande à tous ses parlementaires de ne pas voter ce projet de loi, et il demande également à tous les parlementaires d'en faire autant».

En revanche, solidaire des initiatives visant à éradiquer le coronavirus auquel le Sénégal est confronté à l'instar de plusieurs pays d'Afrique et d'Europe, «le PUR, comme dans son précédent communiqué, réitère les exigences de respect des gestes barrières tels que préconisés par notre personnel soignant. Ce personnel soignant dont nous saluons chaleureusement leur dévouement, leur combativité et leur patriotisme malgré leurs conditions de travail très précaires».

Nous vous recommandons