Projet des 10 villes : Un gap de 16 milliards de F CFA à mobiliser, le ministre du Budget s'explique

Par , publié le .

Actualité

Le projet des 10 villes, exécuté par l'Onas depuis 2018, a été au cœur des débats, à l'Assemblée nationale, ce lundi 30 novembre, au cours de l'examen du budget du ministère de l'Eau et de l'Assainissement. Il est estimé à 70 milliards de francs CFA, dont un gap de 16 milliards de francs CFA qui reste à mobiliser, selon Serigne Mbaye Thiam.

Et pour le député Seydou Diouf, ce montant doit être résorbé au plus vite, pour la réalisation dudit projet.

Cependant, apportant des éléments de réponse sur les aspects budgétaires, le ministre des Finances et du Budget a indiqué que le budget du ministère de l'Eau et de l'Assainissement a connu une hausse importante de 10 % en valeur relative, et de 11 milliards de francs CFA en valeur absolue.

En outre, avance Abdoulaye Daouda Diallo, «au regard du montant des autorisations d'engagement qui est de l'ordre de 545 milliards de francs CFA pour la première année du budget triennal, il peut être constaté que des efforts importants sont consentis par l'Etat dans le secteur de l'eau et de l'assainissement, malgré l'importance des besoins dans d'autres secteurs de la vie nationale».

Pour finir, le ministre du Budget a réagi à l'interpellation relative au curage des canaux. Et c'est pour «inviter les collectivités territoriales, notamment les communes, à ériger le curage des canaux à ciel ouvert au titre des dépenses obligatoires, en mettant à profit aussi bien leurs ressources propres que les transferts budgétaires qui leur sont octroyés à travers le Fonds de dotation de la décentralisation (FDD)».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut