PUDC: le PNUD salue les résultats de la première phase
Dakar, 8 nov (APS) ? La sous-secrétaire générale et directrice régionale du Bureau régional pour l'Afrique l'ouest du PNUD a salué jeudi Dakar les résultats de la première phase du Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC) et assuré de l'assistance technique de l'agence onusienne dans les procédures de passation des marchés durant la phase 2 du programme.
''Nous félicitons le gouvernement du Sénégal pour les résultats de la première phase duPUDC. Nous sommes prêts lui apporter notre soutien pour la deuxième phase. Nous encourageons le gouvernement (?)", a notamment dit Ahuna Eziakonwa.
Elle a échangé avec le directeur national du PUDC sur les résultats de la première phase du PUDC et les perspectives portant sur le démarrage de la deuxième phase dudit programme dont le coût est de 300 milliards de francs CFA.
Selon Ahuna Eziakonwa, de nombreux pays veulent s'inspirer du "modèle sénégalais".
"Nous allons continuer appuyer le gouvernement dans la mise en oeuvre de la deuxième sur les questions de passations de marchés (?). Le principe est d'aller rapidement puisque c'est une question d'urgence", a-t-elle dit, rappelant le slogan du PNUD: "Ne laisser personne derrière".
Le directeur national du PUDC, Cheikh Diop, a salué la coopération entre le gouvernement et le PNUD, soulignant que "l'ampleur des résultats" de la première phase l'attestent selon lui amplement.
Il s'est réjoui de l'assistance technique que va apporter le PNUD dans le cadre de la procédure de passation des marchés durant la seconde phase, promettant de réaliser les travaux selon "les mêmes niveaux de standard et de performance" que lors de la première phase de mise en oeuvre du PUDC.
"La gouvernance du PUDC a été irréprochable lors de la première phase. C'est un motif de satisfaction", a-t-il souligné, notant que sur les 300 milliards de budget de la seconde phase, 106 milliards ont été déj levés.
Il s'est dit prêt travailler "en intelligence" avec le PNUD pour relever les nombreux défis, l'agence onusienne devant appuyer le PUDC dans la procédure de passation des marchés dans le cadre du financement de la phase 2 par la Banque islamique de développement (BID). Cet appui sera matérialisé prochainement par la signature d'un protocole entre le PNUD et le PUDC.
La BID a accordé au Sénégal un prêt de 65 millions de dollars pour la phase 2 du programme qui couvre la période 2018-2022. Ce financement cible les régions deZiguinchor, Kolda, Sédhiou, Kédougou, Thiès et Tambacounda.
Il est prévu, dans ce cadre, la réalisation de 200 Km de pistes de production, des forages, l'électrification, la construction de postes de santé, la réhabilitation et la construction d'écoles,d'unités de collecte et de transformation laitière, la distribution de 284 équipements post-récolte.
La première phase, déroulée de 2015 décembre 2017, a permis de réaliser un linéaire de près de 600 Km de pistes de production, impactantplus de 525 000 habitants de 802 villages.

Il y a aussi l'électrification de 233 villages, selon les statistiques du PUDC, sans compter 40 centrales photovoltaïques et 213 systèmes d'alimentation en eau potable pour plus de 325 000 personnes réparties dans 979 villages.
OID/BK

→ Lire l'article au complet sur Aps



Nous vous recommandons