Pupille de la nation, marche vers l'avenir

L'idée de commettre cette production écrite est marquée par un respect profond et une pensée pieuse à toutes les victimes connues dans notre pays.

L'idée de commettre cette production écrite est marquée par un respect profond et une pensée pieuse à toutes les victimes connues dans notre pays. Cette même idée est non seulement ponctuée par un devoir de mémoire mais aussi et surtout par un devoir d'humilité, en ce sens que tout pupille de la Nation incarne un avenir, l'avenir d'une Nation toute entière. Un devoir d'humilité parce que prendre en charge les pupilles est un sacerdoce, une responsabilité sociale mais également un devoir de reconnaissance du combat qu'ils mènent depuis la porte de leurs vies, alors que leurs âges n'étaient que frêles. Un devoir d'égard pour cette force qu'entretiennent ces chers pupilles, en marchant sur des chantiers vidés de la présence d'un être cher, un être de sang.

En 2002, le Sénégal tanguait sous la lourde force des vagues, les âmes de ses enfants dormant l'une après l'autre au fond de l'océan. Les échos des voix et exclamations emplissaient la noirceur de la nuit. L'eau n'était plus bleue, et le ciel perdit son azur. Une Nation forte n'est pas seulement celle-là qui se couche sur ses victoires. Une Nation forte, c'est aussi une Nation qui sait se relever d'une épreuve, car elle aura osé le périple douloureux de l'introspection. Le Sénégal s'est relevé après le drame, comme une seule entité, comme une seule famille, à travers la voix de la solidarité nationale.

Des dispositions furent prises, et parmi elles la prise en charge des enfants mineurs des victimes, car un enfant est une promesse de renaissance. C'est ainsi qu'en 2006, la loi n°2006-39 du 21 novembre 2006 instituant le statut de Pupille de la Nation fut votée au Sénégal. Il existe deux catégories de pupilles de la Nation, à connaître et à comprendre. La première catégorie concerne les enfants mineurs des personnels militaires et des corps paramilitaires, des fonctionnaires et agents de l'Etat qui décèdent en mission à l'intérieur ou à l'extérieur du pays.

L'autre catégorie est relative aux enfants mineurs des victimes d'accidents graves ou de catastrophes dont l'Etat accepte la prise en charge ou quand sa responsabilité est engagée. Pour autant, seul le Chef de l'Etat dispose du droit décisionnaire d'attribution du statut de Pupille de la Nation, sur rapport du ministère de la Justice.

AU-DELA DU STATUT, LA PRISEEN CHARGE DES PUPILLES DELA NATION

Au Sénégal, cette prise en charge est assurée depuis 2012 par l'Office national des Pupilles de la Nation, conformément au décret n°2011-299 du 02 mars 2011. La mission de l'ONPN n'est pas seulement de s'occuper des pupilles. Elle va bien au-delà et consiste globalement à veiller à l'entretien, à l'éducation, à l'accès aux soins et à l'épanouissement des orphelins déclarés pupilles de la Nation. La majorité est une période de doutes et de rêves, mais aussi de questionnements. Questionnements sur le chemin parcouru, questionnements sur l'avenir, questionnements sur le devenir, questionnements sur le chemin à parcourir?

Pupilles, quand cette période arrivera, l'Office continuera de marcher avec vous à travers un accompagnement régulier et constant. L'Office vous accompagnera dans vos rêves d'avenir, dans votre volonté de réussir afin que vous soyez le reflet d'une Nation fière. Pour ainsi dire, la prise en charge des pupilles se poursuit bien après qu'ils ont obtenu l'âge de 18 ans. En effet, les pupilles majeurs continuent de bénéficier de toutes les prestations de l'ONPN, exception faite du versement des allocations mensuelles.

L'INCLUSION AU C'UR DELA DEMARCHESTRATEGIQUE

La collaboration soutenue avec la presse sénégalaise, un partenaire de première ligne, contribue fortement à la vulgarisation du statut de Pupille de la Nation afin que tous les ayants droit puissent en bénéficier.

En outre, il y a un fort engagement et une grande implication de la société civile à travers les Ambassadeurs de bonne volonté de l'ONPN qui incarnent l'image d'une Nation unie autour d'un symbole profond : les pupilles de la Nation, une responsabilité nationale. Qui-plus-est, à travers son réseau de partenaires publics et privés, l'Office a optimisé la prise en charge des pupilles en adaptant ses prestations aux besoins ponctuels de ces derniers. Cet appui des partenaires exprime une aspiration au-dessus des ambitions, celle de la responsabilité morale. Ensemble nous prierons pour les regrettés fils de la Nation disparus. Ensemble nous agirons pour les pupilles, voies de souvenir de la Nation.

Sud Quotidien/Senegal7

Nous vous recommandons