Qualification CDM 2018 - Match Algérie - Zambie Aujourd'hui à 20h30 : Montrez-nous votre fierté !

Après avoir anéanti pratiquement toutes leurs chances de qualification au Mondial de Russie, les Verts sont appelés ce soir à livrer un match pour l'honneur où les camarades de Yacine Brahimi n'ont d'autre choix que de le remporter pour éviter la catastrophe et surtout répondre aux attentes du peuple algérien. Jusque-là soutenus et adulés par tout un public acquis à leur cause, les Fennecs doivent rendre la pareille aux personnes qui leur font encore confiance. Face à une équipe de Zambie qui n'a pas encore dit son dernier mot dans la course pour la prochaine Coupe du monde, les capés du coach Lucas Alcaraz sont dans l'obligation d'effacer cet humiliant revers subi à Lusaka sur le score de trois buts à un, alors qu'ils avaient évolué pendant plus de 40 minutes en supériorité numérique contre un adversaire qui n'avait rien d'un foudre de guerre.
Atténuez la tristesse du peuple !
Honorer le pays à Constantine est un devoir que les joueurs doivent assumer. Décevants depuis maintenant plusieurs mois, mis à part cette éclaircie du Togo en match officiel et ce succès obtenu un but à zéro en éliminatoires CAN 2019, les Verts n'ont pas le droit de lâcher prise. C'est vrai qu'il est très difficile de croire en cette petite chance qui reste à jouer tant le Nigeria a pris une sérieuse option après son sans-faute réalisé jusque-là (9 points), mais les camarades du capitaine Mbolhi n'auront aucune excuse devant un public de Constantine qui a attendu longtemps le retour de la sélection nationale au stade Hamlaoui. Les fans de l'EN sont toujours attachés à leur sélection, et attendent un sursaut d'orgueil de la part des capés du coach Alcaraz, ce soir, pour au moins atténuer leur tristesse.
Une victoire pour éviter la rupture
Dans le coma après l'inimaginable entame des éliminatoires CM 2018, le public algérien n'est plus en mesure d'encaisser un autre échec de ses favoris dans ce match d'aujourd'hui contre la Zambie. Déjà sous le choc après cette défaite concédée samedi sur le score étonnant de trois buts à un contre un adversaire qui n'a rien d'un foudre de guerre, tout le monde attend un succès et, si possible, avec la manière, des coéquipiers d'Islam Slimani. Il va sans dire qu'un autre échec au stade Hamlaoui de Constantine sera bel et bien synonyme de rupture définitive entre une grande partie des joueurs de cette génération et les supporteurs.
Alcaraz sommé de trouver des solutions sinonÂ…
L'entraineur national est, de l'avis de tous, le principal responsable de cette défaite subie samedi en Zambie tant ses choix, que ce soit dans la liste établie ou l'équipe type alignée pour ce match de Lusaka, sont plus que discutables et parfois même incompréhensibles. Il doit de ce fait réagir et éviter une situation insupportable qui pourrait bien provoquer son départ en cas d'échec, surtout que des voix se sont élevées pour justement exiger son limogeage. C'est vrai qu'il n'est pas forcément responsable de l'élimination précoce des Verts dans ces éliminatoires CM 2018, mais Alcaraz est sommé donc de trouver des solutions et jouer son va-tout surtout que maintenant il a une idée sur la nature de son adversaire du jour et aussi de ses joueurs. Tout le monde attend en tout cas de voir sa touche, absente jusque-là dans ses quatre dernières sorties en matchs officiels.
L'avenir de la sélection commencera aujourd'hui
Pour d'aucuns parmi les spécialistes, cette génération de joueurs composée essentiellement de l'épopée du Mondial 2014 au Brésil semble n'avoir plus la motivation pour aller de l'avant et chercher d'autres défis. Raison pour laquelle on s'attend à un renouveau dans cet effectif de l'EN, de plus en plus critiqué. Ce match se présente comme une aubaine pour commencer à construire l'avenir d'une nouvelle ère de joueurs, à même de porter haut les couleurs de la sélection nationale. Des jeunes éléments à l'image de Attal, Ounas, Saadi, Benguit et d'autres sont attendus ce soir pour reprendre le flambeau.
--------------------------------

Brahimi : «On doit gagner pour notre fierté, beaucoup de personnes comptent sur nous»
Le meneur de jeu de l'Equipe nationale, Yacine Brahimi, a déclaré en fin de rencontre, samedi, que ses camarades et lui feront tout pour répondre aux attentes du public constantinois : «Voilà, ce qui est fait est fait, on doit relever la tête et se remettre en question. C'est vrai que rien ne dépend de nous maintenant, mais mardi on fera tout pour gagner, pour notre fierté. On ne va pas baisser les bras. Il y a beaucoup de personnes qui comptent sur nous et qui sont tout le temps derrière nous. En tant que joueurs, on est dans l'obligation de relever la tête et gagner ce match et on verra ce qui va se passer après.»

Mandi : «Même si on n'a plus rien à jouer, il faut gagner ce match»
Lui aussi déçu après la défaite de Lusaka, Aïssa Mandi s'est exprimé sur ce duel retour qui attend les Verts. A sa sortie du vestiaire, samedi, Mandi a clairement signifié que la victoire est impérative pour laver l'affront du match aller : «L'avenir de l'Equipe nationale ? Il est trop tôt pour en parler, on est encore à chaud, on est déçus, on va bien parler entre nous, réfléchir et se poser les bonnes questions. Maintenant, on va se projeter sur le prochain match chez nous. Même si on n'a plus rien à jouer, il faut le gagner.»
M.A.

Nous vous recommandons