QUAND NOTRE INTELLIGENCE CONSTRUCTIVE SE NOIE DANGEREUSEMENT DANS NOTRE RUSE DESTRUCTRICE : Face au tribunal de l’histoire politique temporelle et devant celui de DIEU ! Malheur aux conspirateurs. Quels chaÌ‚timents !

Par , publié le .

Actualité

 

J’ai vraiment soif de revivre ces moments o๠l’intelligentsia SENEGALAISE à  travers sa diplomatie faisait notre fierté à  travers toutes les instances internationales. Certes, on exécutait, on emprisonnait, on torturait, on complotait au nom de sa Majesté le roi.

C’était l’ère des partis uniques à  la tête desquels se trouvaient des dirigeants déifiés, élevés au rang de présidents à  vie. Senghor et Abdou Diouf 40 ans au pouvoir. Dénis Sassou Nguesso du Congo Brazzaville, Paul Biya du Cameroun, Théodore Obiang Nguema de la Guinée équatoriale, à  eux seuls, ils auront réuni plus de 120 ans au pouvoir.

Le pacte des ouvertures démocratiques limitant les mandats à  deux, commence, malheureusement, à  être violé. D’abord par les deux mousquetaires de la Côte d’Ivoire et de la Guinée. Quel sera le troisième pays qui les rejoindra ? Mais comment en est-on arrivé là  ?

La vie est faite de trahison, de complots, de médisance, de méchanceté et d’intolérance. Tout ça au prix d’un bien-être pourtant si éphémère et d’une quête de survie maladroitement planifiée. Aucune gloire, ni sentiment d’auto-glorification, encore moins une ruse machiavélique quelconque ne devrait justifier une telle posture animalière chez l’homme vis-à -vis de son prochain. 

 Malgré ce que les livres saints nous révèlent en guise de rappels à  l’ordre. L’humanité reste toujours cet éternel rebelle contre son Créateur. Même dans les moments les plus obscurs de notre vécu, l’homme reste toujours figé dans sa posture de vouloir à  tout prix défier DIEU, en s’obstinant dans son entêtement en passant outre Ses recommandations. Cette malédiction du 21è siècle autour du COVID-19 ou Corona virus, au moment o๠l’on s’y attendait le moins, si elle n’est pas un signal fort d’un avertissement céleste, je me demande alors qu’est-ce qu’elle pourrait représenter d’autre. Les masques et les gels ne sont que des moyens préventifs. Tout comme les vaccins à  plusieurs variables idéologiques, géopolitiques et scientifiques. Pourquoi tant de suspicions face aux vaccins ? Comment cette confiance pourrait-elle renaître jusqu’à  être institutionnalisée, entre les hommes à  partir des paradigmes de défiances sus-mentionnées entre les créatures d’abord et surtout envers Dieu enfin. L’humanité a malheureusement basculé sans raison valable dans une cruauté humaine sans précédent.

Cette fin, tant qu’elle continuera à  justifier les moyens, le monde continuera inexorablement à  en pâtir. Nos dirigeants politiques sont au cÅ“ur de tous ces dérèglements sociaux. Le simple fait pour eux de se constituer en un conglomérat de leaders politiques infaillibles, s’entourant d’un lobby restreint représentant une infime élite qui décide au nom de milliards de personnes, est tout-à -fait intriguant et révoltant même. Disposant des forces répressives lourdement armées sous leurs ordres, de même que la justice, le parlement, ils peuvent se permettre tout forcing contre souvent la volonté de leur peuple.

Dieu est juste et Il nous aura appris à  être juste à  travers les lignes de ses livres. Tant pis aux inconditionnels fidèles du Pharaon d’Egypte qui ne se seront pas suffisamment inspirés de l’histoire de Moà¯se. S’inspirer aussi de l’histoire de Senghor, Mamadou Dia et Lamine Guèye par rapport à  leurs derniers instants, à  la fin de leur vie, ne leur en serait que profitable comme somme d’expériences.

Insulter l’histoire, c’est refuser d’apprendre de son passé douloureux. Chers politiciens MILLIARDAIRES, les temps ont vraiment changé et désormais, rien ne sera plus comme avant.

Adjudant à  la retraite

Ndiapaly GUEYE,

journaliste indépendant

 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut