R. Kelly arrêté pour pornographie infantile

R. Kelly arrêté pour pornographie infantile

Seneweb Le 2019-07-12  Source

Le chanteur R. Kelly, qui fait déjà face à des accusations d'agression sexuelle déposées par des procureurs de l'Illinois, a été arrêté jeudi à Chicago où il sera accusé de 13 chefs, notamment pour des crimes sexuels et une entrave à la justice.

Le porte-parole du bureau du procureur Joseph Fitzpatrick a indiqué que le chanteur avait été arrêté vers 19 h et qu'il était détenu par les autorités fédérales. Selon le site web du Federal Bureau of Prisons, R. Kelly est détenu au Metropolitan Correctional Center, à Chicago.

Il a été arrêté après que l'acte d'accusation eut été prononcé jeudi matin devant un tribunal fédéral du district du nord de l'Illinois.

"Les chefs d'accusation incluent de la pornographie juvénile, la séduction d'un mineur et l'entrave à la justice", a déclaré M. Fitzpatrick, ajoutant que des détails supplémentaires seraient publiés vendredi.

Cette arrestation était la deuxième cette année pour R. Kelly, à Chicago, pour des accusations sexuelles. L'artiste de 52 ans, de son vrai nom Robert Kelly, avait été arrêté en février sous 10 chefs d'accusation dans l'Illinois, impliquant quatre femmes, dont trois mineures au moment des faits. Il a plaidé non coupable et a été libéré sous caution.

Puis, le 30 mai, les procureurs du comté de Cook ont ajouté 11 autres chefs d'accusation à caractère sexuel concernant l'une des femmes, qui l'accusait de l'avoir agressée sexuellement alors qu'elle était mineure.

Un relationniste de R. Kelly, Darrell Johnson, a indiqué qu'il prévoyait faire une déclaration sur ces nouveaux développements en conférence de presse, vendredi matin, à Atlanta.

Ses avocats n'ont pu être immédiatement contactés pour commenter les accusations fédérales. M. Fitzpatrick a déclaré que la date et l'heure de la mise en accusation de R. Kelly n'avaient pas encore été fixées.

R. Kelly a été confronté à de nombreux problèmes judiciaires cette année après que la chaîne Lifetime eut diffusé un documentaire intitulé Surviving R. Kelly, qui reprenait des allégations d'agression sexuelle sur des filles. La série faisait suite à R Kelly : Sex, Girls & Videotapes, de la BBC, publié en 2018, qui affirmait que le chanteur gardait des femmes contre leur volonté et était à la tête d'un "culte sexuel".

Peu après la publication du documentaire Lifetime, l'avocate du comté de Cook, Kim Foxx, a déclaré que son bureau avait été inondé d'appels au sujet des allégations contenues dans le documentaire. L'enquête de son bureau a conduit aux accusations en février et à des chefs d'accusation supplémentaires en mai.

R. Kelly a évité la prison après que des allégations similaires eurent été faites il y a plus de dix ans. En 2008, un jury l'a acquitté des accusations de pornographie mettant en scène des enfants qui découlaient d'une bande vidéo obtenue du Chicago Sun-Times, qui aurait présumément montré R. Kelly en train d'agresser une mineure.

Nous vous recommandons