Réciprocité Sénégal / UE : «Un coup d'épée dans l'eau » ( Boubacar Seye Hsf )

La mesure de réciprocité prise par le Sénégal contre l'Union européenne traduit une volonté de Dakar de se faire respecter. Cependant, l'impact de la décision est limité aux yeux de Boubacar Sèye, président de l'Ong Horizon sans frontières. Il qualifie même la mesure de « coup d'épée dans l'eau ».

« La réponse des autorités sénégalaises est parfaitement compréhensible car le Sénégal, en tant que pays souverain, a le droit de s'opposer cette décision qui met en mal ses propres intérêts. Mais un seul pays ne peut lutter de façon individuelle contre une décision de l'union européenne, c'est un problème qui interpelle la CEDEAO, l'Union Africaine pour une réponse globale l'échelle du continent ne serait-ce que pour respecter un parallélisme des formes », préconise-t-il travers un communiqué parcouru par nos confrères de Seneweb.

Boubacar Sèye est convaincu que cette mesure de l'Union européenne est discriminatoire vis--vis de l'Afrique. Il rappelle que le virus a été de loin plus dévastateur en Europe qu'en Afrique. « Cette interdiction ne repose sur aucun critère objectif, médical ou sanitaire, elle traduit une façon voilée de l'Europe, d'agir contre l'immigration », soutient il.

Ainsi donc, le président de Hsf n'y voit que la traduction d'un mépris de l'UE l'encontre des Africains.

Selon lui, au-del même de l'Union africaine, cette question interpelle aussi les organisations internationales telles que l'Oms et que l'organisation internationale de l'aviation civile, compte tenu du fait que des conventions ont été signées entre plusieurs pays.
Diaraf DIOUF Senegal7

Nous vous recommandons