REJETS DES NOMINATIONS DE WADE :ASSANE BA OUVRE LE FEU SUR...

REJETS DES NOMINATIONS DE WADE :ASSANE BA OUVRE LE FEU SUR...

Seneweb Il y'a 2 semaines  Source

Le nouveau secrétaire national chargé de la mobilisation et de la propagande du Pds, Assane Ba, est très remonté contre ses camarades qui ont décliné les postes qui leur ont été confiés par Me Wade. Dans cet entretien accordé Seneweb, Assane Ba invite Me Amadou Sall, Babacar Gaye et Cie «faire profil bas».

Une situation délétère prévaut au Pds au lendemain de la mise en place, par Me Wade, d'un nouvel organigramme du secrétariat exécutif national (Sen). Quelle lecture vous en faites'

Le secrétaire général national du parti, c'est--dire Me Abdoulaye Wade, est la seule personne qualifiée pour procéder des nominations pour le compte du secrétariat national qui est un peu dans notre jargon politique, le gouvernement du parti démocratique sénégalais (Pds). A ce niveau donc le statut, en ses articles 21 24, lui en donne la plénitude. Aucun militant du parti ne peut le lui contester.

Ce qui s'est passé, c'est qu'il y a eu des responsables du parti qui ont été exclus: Mamadou Diagne Fada, Pape Samba Mboup, Farba Senghor, Madické Niang qui est parti sur la pointe des pieds, également l'ancien ministre de l'énergie, Samuel Sarr qui a créé son propre parti. N'était-il pas urgent pour le parti et travers l'organe décisionnel, directionnel en la personne du Secrétaire général national, de procéder, ne serait-ce que pour cela, des changements' Je dis oui!

Nous sommes également dans une situation où il faut remettre le parti en ordre de bataille politique. En termes d'enjeux, nous allons vers des élections locales et nous avons la prétention de les gagner. Nous allons des prochaines élections législatives et nous voulons, avec nos alliés, gagner la quasi-totalité des sièges. Nous avons aussi en ligne de mire l'élection présidentielle 2024. Alors nous nous préparons cela et pour ce faire il faut réorganiser le parti avec du sang neuf.

Des responsables et pas des moindres ont quand même décliné les postes qui leur ont été confiés…

Certes…vous avez raison, ils ne sont pas des moindres mais c'est le parti qui les a fabriqués. Le parti est au-dessus de tout le monde. Ils sont des produits du parti. C'est le parti qui a fait qu'aujourd'hui ils ont des "Noms''. Ils le doivent au président Abdoulaye Wade qui a eu les nommer des fonctions mêmes étatiques. Ils n'ont pas hausser les épaules. Ils devraient mêmes faire profil bas parce qu'il y a énormément de citoyens sénégalais, responsables militants qui s'ils avaient eu ce qu'ils ont eu, auraient pu faire mieux. Donc ce n'est pas la peine de hausser les épaules ou de se gargariser d'une quelconque personnalité.

Au Pds, le militant représente ce que le poisson représente dans la mer. Comme le poisson dans la mer, quand vous êtes au Pds, vous avez cette force et cette estime. Mais dès que vous en sortez, ou vous cherchez créer des problèmes, vous êtes vomi par la majorité des militants et des sénégalais. Donc véritablement c'est eux de nous dire les raisons fondamentales qui font qu'aujourd'hui ils ont rejeté les fonctions éminentes qui leur ont été dévolues. Alors qu'hier ils avaient accepté des fonctions moindres que celles qu'ils ont aujourd'hui.

Nous savons également que quelque part il y a des dessous. Mais le parti est très avisé. Il prendra ses responsabilités. Ne vous en faites pas, le parti dira son dernier point de vue sur cette affaire l.

Quelqu'un comme Alinard Ndiaye pourtant étiqueté Karimiste, pointe du doigt une gestion familiale du parti. Qu'en pensez-vous'

Je considère que c'est un mauvais procès qu'on veut faire Karim Wade. Le secrétaire général national de notre parti s'appelle Abdoulaye Wade. C'est lui qui est élu par un congrès et c'est lui qui reste notre mentor, notre Khalife général en politique. Les décisions c'est lui qui les a prises. Karim n'a rien voir l-dedans. S'il y a dire, ils n'ont qu' attaquer le président Abdoulaye Wade s'ils osent l'affronter. C'est un manque de courage. C'est le Abdoulaye Wade qui, conformément au statut du parti, a le pouvoir de nommer qui il veut et d'en dégommer qui il veut.

Nous vous recommandons