RENFORCEMENT DES CAPACITES DE DIAGNOSTIC : L'hôpital Fann armé par Sabodala Gold Operations

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Fann a reçu un don d'un appareil de sérologie de la part de la société Sabodala Gold Operations (SGO), filiale sénégalaise de la compagnie minière canadienne Teranga Gold Corporation. L'acquisition de cet automate va apporter de l'oxygène aux ressources de l'hôpital.

À ce jour, le pays a enregistré plus de 100 décès liés au coronavirus. En dépit de cette évolution inquiétante des cas de contaminations, les médecins et le personnel soignant n'ont pas encore leur disposition toute la logistique dont ils ont besoin pour prendre en charge les patients au niveau des hôpitaux. Pour pallier ce déficit, hier, Sabodala Gold Operations (SGo) a offert au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Fann un appareil de pointe. Il s'agit d'un automate iflash 3000. L'espoir est permis avec cet outil qui permet de réaliser des analyses avec plus de précision et de fiabilité.

"C'est un appareil innovant qui permet de faire des analyses médicales avec un minimum d'intervention humaine, parce que beaucoup d'étapes sont automatisées. On a aussi la possibilité de faire, en même temps, plusieurs analyses médicales sur la même machine'', apprécie le chef de service du laboratoire de biochimie, maladies infectieuses du CHU de Fann, Pr. Papa Madièye Guèye. Selon le biochimiste, par ailleurs hématologue, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, cet appareil permettra de faire le test de sérologie en aidant rechercher les traces du virus dans le sang d'un individu qui a été exposé au virus et qui a, peut-être, développé une résistance naturelle contre le virus. virologue-bactériologue au CHU de Fann, le Pr. Mouhamadou Lamine Dia embouche la même trompette: "L'automate iflash permet de rechercher des anticorps dirigés contre le coronavirus dans le sang, pour savoir si une personne a été malade ou tout simplement infectée par le virus dans un passé plus ou moins récent et vérifier ainsi si elle est protégée ou non contre la maladie Covid-19.''

En d'autres termes, cela permet, d'après lui, de savoir si la personne est l'abri d'une nouvelle contamination. C'est ce qui fait dire M. Dia que "les diagnostics vont être désormais fiables 100 %'', notamment chez les individus dits asymptomatiques, c'est--dire qui ne présentent pas de signes de la maladie. Non sans préciser que le test de sérologie ne prend pas la place du test de référence qui est jusqu'ici utilisé.

Aussi, faut-il rappeler que l'automate est une sorte de robot. Il réduit les contacts directs entre les médecins et les patients. A cet effet, il renforce aussi bien la sécurité des soignants que celle des patients.

Au-del du coronavirus

En plus de sa "fiabilité'', ce nouvel outil apporte une rapidité dans la délivrance des résultats. Sa mise en service garantirait la réduction des délais de livraison des résultats d'analyses, étant donné "les performances de l'appareil''. Acheté hauteur de 26 millions F CFA, selon le directeur général de SGO Abdou Aziz Sy, iflash 3000 permet de faire plus de 200 tests par heure. Il fonctionne avec des réactifs qui coûtent 36 millions F CFA. En conséquence, le CHU de Fann acquiert, avec ce nouvel appareil, une grande capacité de diagnostic. L'établissement pourra aussi, conformément sa politique sociale, offrir des prestations abordables aux patients. C'est donc "un grand acquis pour le Sénégal'', selon les médecins soulignant qu'ils seront les premiers impactés positivement par cette acquisition. ''Ce sera un plus pour les patients, parce que l'offre de service sera améliorée. Le patient pourra bénéficier d'autres types d'analyse qui n'existaient pas l'hôpital Fann. Comme c'est un automate, les délais d'analyse seront aussi réduits'', se réjouit le Pr. Mouhamadou Lamine Dia.

"Au-del de la Covid-19, cet automate propose beaucoup d'autres tests'', explique Papa Madièye Guèye. Ainsi, il offre toute une panoplie d'analyses destinées l'usage de beaucoup d'autres spécialistes comme les gynécologues, les cardiologues, les neurologues, les endocrinologues, les gastro-entérologues, les cancérologues, etc. Poursuivant avec enthousiasme ses explications, il relève que la machine aidera aussi dans la prise en charge des maladies thyroïdiennes, des maladies du foie (les hépatites B, C') "C'est un appareil qui, en plus de la Covid-19, peut permettre de faire d'autres analyses pour rechercher les marqueurs en rapport avec d'autres maladies. Son utilité dépasse largement le cadre de la Covid-19'', renchérit Mamadou Lamine Dia. Aussi, ajoute-t-il, dans le cadre des enquêtes épidémiologiques qui se feront pour connaître le niveau d'exposition du personnel médical au nouveau coronavirus, l'automate iflash 3000 sera d'une grande utilité.

BABACAR SY SEYE

Nous vous recommandons