Rennes : un organisateur de festivals mis en examen pour viol avec arme

Par , publié le .

Actualité

Un organisateur de festivals de 41 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire pour viol aggravé. Les faits auraient eu lieu en juillet dernier à  Rennes.

On apprend en ce tout début de semaine qu’un organisateur de festivals originaire de Rennes (Ille-et-Vilaine) est impliqué depuis plusieurs semaines dans une affaire de viol. Dans des propos émis auprès du Télégramme (article complet réservé aux abonnés), le procureur de la République à  Rennes Philippe Astruc indique que le quadragénaire a été déféré au parquet le 2 octobre dernier. Il a ensuite été mis en examen et placé en détention provisoire pour «viol avec arme».

Les faits, qui n’apparaissent pas précisément connus de l’extérieur, auraient été commis entre le 13 et le 14 juillet derniers à  Rennes en marge du festival. Fin octobre, les organisateurs du festival avaient communiqué sur le réseau social Facebook quant à  la mise en cause de l’un des leurs : «[un] membre important de l’association »˜Les Disques Anonymes’ fait l’objet d’une procédure judiciaire pour des faits graves qui se sont déroulés dans le cadre de sa vie privée».

Le mis en cause avait cofondé le label indépendant rennais «Les Disques Anonymes». Un label qui avait pris l’habitude, chaque été, d’organiser le festival Visions au fort de Bertheaume à  Plougonvelin (Finistère). Il est vraisemblable que le quadragénaire ne sera pas de la partie pour la prochaine édition, car dans leur publication, les organisateurs avaient annoncé mettre fin à  cette collaboration : «Ces accusations vont à  l’encontre des valeurs défendues par l’association. Aussi nous avons décidé de mettre fin à  cette collaboration. Nous rappelons notre soutien auprès des victimes de violences sexuelles et sexistes. Nous continuerons à  Å“uvrer pour que ces violences cessent».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)