Réouverture des restaurants à  P'ques ? Philippe Etchebest dépité

Par , publié le .

Actualité

Invité hier par Apolline de Malherbe dans la matinale de RMC, le chef Philippe Etchebest a réagi à  la possibilité de ne rouvrir les restaurants qu’à  P'ques.

Alors que le magazine Le Point précisait que les établissements de restauration ne pourraient pas rouvrir avant le mardi 6 avril (hypothèse la plus optimiste), immédiatement Bercy et Matignon ont démenti. En réalité, Matignon privilégierai une réouverture en fonction de la circulation du virus et de son variant. Sur l’antenne d’RMC, le chef bordelais Philippe Etchebest a répondu à  la question de la journaliste «Rouvrir le 6 avril, est-ce que ça vous parait crédible ou est-ce que vous ne voulez pas y croire ?». «Autant le deuxième confinement je ne m’y attendais pas du tout, j’avais été surpris, autant là  je m’y attends, je ne suis plus surpris de rien ! C’est une catastrophe pour tout le monde, on est sur cette logique de »˜stop and go’, aujourd’hui je ne sais plus trop quoi dire.Ce que je sais c’est que donner des dates aujourd’hui serait malhonnête«, se lamente le présentateur de »˜Cauchemar en cuisine’ (M6).

Pour Philippe Etchebest il manque de plan d’action : «On y va à  t'tons, c’est des demi-mesures et à  chaque fois on ne fait que repousser les échéances.Il y a des rumeurs d’ouverture au mois d’avril, mais j’ai bien peur d’un confinement généralisé au mois de février, et d’une reprise qui serait même peut-être encore plus tard. Je suis pour un reconfinement fort et strict, si et seulement si c’est efficace ! Il faut savoir prendre des mesures impopulaires, faut savoir si on a envie d’être populaire, faire plaisir au plus grand nombre, ou si on veut être efficace ! J’ai envie de dire au gouvernement, »˜soyez efficaces’, on vous en sera reconnaissants après ! C’est sà»r que la vérité elle est toujours dure à  entendre au départ !«, reconnait Philippe Etchebest.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut