Report des élections : Famara Ibrahima Sagna peut-il être l'origine du projet de loi ?


XALIMANEWS- C'est par cette question que la députée Soxna Dieng Mbacké a débuté sa plénière, ce mardi. Face au ministre de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, elle pose le débat sur le report des élections, initialement prévues le 1er Décembre 2019.
L'installation retardée de Famara Ibrahima Sagna dans ses fonctions de Président du comité de pilotage du dialogue nationale peut-elle être l'origine du projet de loi concerné ?
« Je voudrais savoir monsieur le ministre si le courrier dont vous parlez du général Niang, qui est l'origine de l'élaboration de ce projet de loi est resté sans suite, puisque le Président Famara Ibrahima Sagna n'a pas été installé dans ses fonctions de Président du comité de pilotage. Comment un courrier qu'il aurait reçu du Général Niang, auquel il n'a pas répondu parce qu'il n'avait pas qualité pour y répondre pourrait être l'origine de l'élaboration de ce projet de loi », a-t-elle demandé.
Par ailleurs, elle parle de son inquiétude quant la tenue du dialogue national au regard de l'absence du président du comité de pilotage.
« Le dialogue devait durer trois mois selon le président Macky Sall, et cela fait 6 mois depuis le 28 mai 2019 que ce dialogue a commencé. », a déploré Soxna Dieng Mbacké.
Selon elle, cette question est d'autant plus importante que la nouvelle date fixée pour les élections n'est pas précise. « Elle semble évasive ! ». Par conséquent, elle propose de tenir les élections au « 1er trimestre de l'année 2021 ».

Nous vous recommandons

Actualité

Pod et Marichou - Saison 4 - Episode 4

Senegal7