Résumé sur le Discours de Serigne Moustapha Sy aux champs de courses de Tivaouane . (Par Maam Cheikh)

Résumé sur le Discours de Serigne Moustapha Sy aux champs de courses de Tivaouane . (Par Maam Cheikh)

Xalimasn Le 2019-11-13  Source

Memorial du héros du ciel

En digne héritier du sceau de la sainteté, Al Maktoum chante son homonyme de source de grâce en ces termes :

«Yaa Seyyidi, Yaa Seyyidi, Yaa Seyyidi
Manelii bi Mislika, Mout atale adjfaanii
Yaa Seyyidi, Yaa Seyyidi, Yaa Seyyidi
Mane Lii Bimislika Lile Fouaadile Aanii
Yaa Seyyidi, Yaa Seyyidi Yaa Seyyidi
Djazaka Rabbouka, âne banile awtaanii «

Comme quoi la noblesse du Grand Cheikh (rya) se justifie la fois par une personnalité s'inspirant de la lumière de la sourate mère (Mout atale adjfaane), une capacité «manier la nature profonde du disciple» pour combler tout vide spirituel (Fouaadile aane) et une divine providence pour la bonne grâce du geste de ses héritiers (banile awtaane). Noblesse ne pouvant avoir pour source que l'étoile de Médine (psl). Serigne Moustapha Sy disait d'ailleurs de Mouhamad (psl) qu'il est tout aussi un génie de l'oeuvre du divin qu'un prince de l'espèce humaine, mais aussi un homme parfait.

Seydouna Mouhamad, Génie de L' …'uvre du Divin

» En arabe, il n'y a point de hasard lié au fait que les termes miizane (balance) et zaman (temps) s'écrivent avec exactement les mêmes lettres», confiait Serigne Moustapha Sy dans l'un de ses discours. Entendons par l que le baromètre de la mission du vicaire n'est autre que les actions réalisées en un temps précis. Mieux, le guide des Moustarchidines précise que le mérite de Mahomet (psl), c'est le fait d'avoir pu réaliser en 23 ans ce que le commun des prophètes n'a pu faire en 4000 ans.

En matière de Haqiqa (réalités essentielles), seul le résultat compte.

Le ciel ne peut pas ne pas être fier de son prophète. Fierté qu'il lui signifie avec le cachet d'une vérité éternelle sous cette formule : «Yassine ! » Deux lettres (ya et sine) symbolisant les noms designant les limons avec lesquels l'âme du fils d'Abdallah a été façonnée, pour ensuite en venir au Coran descendu sur lui, sa posture de missionnaire et, par dessus tout, au fait qu'il ait fait de «l'itinéraire balisé» qu'est la «Siratal Moustaqiim» sa voie. C'est d'ailleurs ce qui justifie le fait qu'il ait pu symboliser une lumière que rien ne pourrait éclipser, parce que née, pour reprendre Al Maktoum, d'un «mélange de doutes et de certitudes même d'éclairer l'humanité entière» (lawlam yaloukh fiifadaa ilkawni Tal atouhou, tabqal bariyyatou fii zalmaa i Yallahou).

Seydouna Mouhamad (psl), Prince de L' Espèce Humaine

Les âmes honnêtes ont toujours cherché jouir d'un privilège : voir leur chemin éclairer au point de ne pas se retrouver la cité du scandale. Et l, Mouhamad (psl) est comme ce soleil que l'extinction sous toutes ses formes rebute. Ces rayons brillent pour procurer une paix intérieure singulière (yaqiine saabite).

» A tous les échelons où l'on mesure la grandeur humaine, quel homme fût plus grand ? » interpelle Alphonse de Lamartine, le tréfonds de son subconscient intimidé par la grandeur de l'homme. L' immensité du résultat se mesure surtout la victoire éclatante que Dieu lui accorda (Al Fathi): un pardon sans condition aucune, une grâce incommensurable, une voie des plus sûres et, pour couronner le tout, un puissant secours pour sa communauté.

Seydouna Mouhamad (psl), Homme Parfait

Homme parfait ne rime point avec miraculé, tel que veulent le concevoir les adeptes d'un «islam proche d'une forme de superstition.» Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy affirme : » L'islam est plus déiste que Mahometan. » Ce qui veut dire qu'il vaut mieux interroger le ciel dans certains cas. En effet, la perfection commence l où le coran stipule l'envoyé de Dieu: » En matière de prise de décision, la parole du divin est plus puissante que l'opinion publique. » (wa tahchannaas wallahou ahaqou ane tahchaa). » C'est dire qu'il est plus facile de céder face l'opinion des autres que d'interroger correctement sa conscience», déclare le Chef de Guerre du Mouvement Moustarchidine.

Ah ! Il y'a plus passionnant, parce que s'étendant au del de l'imaginable, que les milles et une nuits. Bien que féeriques, ces contes n'egalent point ces nuits que le coran évoque. L' aspect complexe de leur illustration ne semble point perturber le conférencier de talent, parce passé maître dans l'art de naviguer sur les vagues aux statures imposantes que sont les versets coraniques.

Nuit de la destinée (laylatoul Qadr), voyage nocturne (Al Isra), Nuits de rappels (Al moudassir, Al Mouzammil)...il fallait que le Fourqane soit associé au coran pour qu'un jour nouveau puisse se lever .

Maam Cheikh
[emailprotected]

Nous vous recommandons