REVUE DE PRESSE DU VENDREDI 5 MAI 2017 AVEC MAMADOU MOHAMED NDIAYE

Dakar, 5 mai (APS) - Les quotidiens reçus vendredi à l'APS commentent largement la mise en place de la nouvelle coalition de l'opposition dénommée Mankoo taxawu Sénégal en perspective des élections législatives du 30 juillet.

Vox Populi annonce la mise en place de la Coalition Mankoo taxawu Sénégal pour les élections législatives et titre: «Wade dresse l'opposition en mur devant Macky».

«L'opposition s'organise pour faire barrage au pouvoir en vue des Législatives du 30 juillet. C'est ainsi que sous la houlette de Me Abdoulaye Wade, plusieurs partis de l'opposition et des mouvements citoyens se sont réunis au sein d'une coalition dénommée Mankoo Taxawu Sénégal», rapporte le journal qui reproduit in extenso leur déclaration.

«Se voulant une +coalition gagnante+, elle ambitionne d'+améliorer les conditions de vie des populations, de garantir la bonne gouvernance, notamment dans la gestion du pétrole, du gaz, etc.», souligne Vox Populi.

«Ils l'avaient promis. Ils l'ont fait. Sur la base d'une +analyse commune de la situation politique et des mesures de redressement national à prendre immédiatement+, des leaders de partis et coalitions de partis politiques ou mouvements citoyens (?..) ont constitué une coalition dénommée Mankoo Taxawu Sénégal», écrit Libération.

Le journal précise qu'il s'agit principalement de Khalifa Sall (Taxawu Dakar et cie), Abdoulaye Wade (PDS), Mamadou Diop Decroix (AJ PADS), Mansour Sy Djamil (Bes du niakk), Pape Diop (Bokk Gis Gis), Cheikh Bamba Dièye (FSD BJH), Malick Gackou (Grand Parti), Modou Diagne Fada (LDR Yessal), Idrissa Seck (Rewmi), Mamadou Lamine Diallo (Tekki).

Pour L'Observateur, «10 poids lourds (font) face au Macky» et souligne que «l'opposition significative sénégalaise a décidé de matérialiser son union sacrée pour combattre Macky Sall et son régime lors des prochaines législatives».

«Cette coalition (?) risque de faire mal au Macky miné ces temps-ci par des guerres intestines», ajoute L'Obs.

A ce propos, Walfadjri note que l'Alliance pour la République (APR, formation présidentielle) est dans une «tourmente» exacerbée par «les investitures des candidats aux prochaines législatives».

Selon Sud Quotidien, «Mankoo (part) à l'assaut du Bennoo» . «Mankoo Taxawu Sénégal, du lourd face à Benno!», s'exclame Le Témoin quotidien.

Le Quotidien parle de «Mankoo contre Macky» et écrit: «Colossale, cette coalition de partis, de coalitions de partis et mouvements de l'opposition qui va faire (face) à la forteresse BennoBokk Yaakaar le 30 juillet prochain».

Le Soleil met en exergue le Forum économique mondial de Durban (Afrique du Sud) où le chef de l'Etat sénégalais Macky Sall, a invité les pays africains à redoubler d'efforts pour la mobilisation de ressources internes afin de participer au financement des infrastructures selon lui nécessaires à la bonne mise en oeuvre des investissements publics.

A Durban toujours, le ministre de l'Economie allemand Wolfgang Shaüble«a salué les performances économiques du Sénégal», qui lui ont, estime-t-il, valu de faire partie des cinq pays retenus pour une initiative allemande visant le renforcement de l'investissement privé et l'accroissement des financements des infrastructures, en particulier dans le secteur de l'énergie.

Libération signale le déclenchement de plusieurs vérifications au Sénégal et titre: «Le Fisc fouille les +Panama papers+».

Selon le journal, «la direction du Contrôle fiscal, bras armé de la Direction générale des impôts et domaines, a déclenché plusieurs contrôles qui visent les entités sénégalaises et les Sénégalais cités dans les +Panama Papers».

OID/ASB

Nous vous recommandons