Rewmi : Des départs volontaires dictés par l'usure du temps politique

Les départs du parti Rewmi d'Idrissa Seck se multiplient mais ne se ressemblent pas. Car chaque transfuge a son lot de prétexte en bandoulière pour dégager en touche et aller explorer d'autres horizons. Abdourahmane Diouf et Thierno Bocoum n'en sont que l'iceberg d'une longue liste qui témoigne de l'usure du temps qui fait mouche dans un parti qui peine se hisser au pouvoir

A beau défendre et soutenir le leader de Rewmi, on finit par se lasser et quitter au final pour se lancer dans une autre aventure politique et/ou non. Si la vocation d'un parti ou d'une coalition de parti, c'est de conquérir démocratiquement le pouvoir, Rewmi de Idrissa Seck peine décrocher la timbale et placer ses hommes de l'ombre dans les cercles du pouvoir. Certes, Idy a suscité et continue de susciter beaucoup d'espoir de la part de ses compagnons de lutte mais l'usure du temps politique ne pardonne pas et finit par modifier les approches que les uns et les autres ont de la chose politique si fluctuante. Abdourahmane Sow et Thierno Bocoum qui avaient l'art de défendre avec brio le leader de Rewmi ne représentent que l'iceberg d'une longue liste de personnalités qui ont dû quitter le navire rewmiste au moment où on s'y attendait le moins. Le prétexte aura été de taille car on trouve toujours un alibi pour s'en aller. Pape Diouf, Omar Sarr, Omar Guèye pour ne citer que ceux-l, les transfuges jalonnent la vie politique ce parti qui s'identifie tout le pays du pont de vue de son acronyme et qui peine diriger ce pays si difficile conquérir par les urnes. Mais au-del des motivations politiques et/où crypto-personnelles, force est de reconnaitre que la vocation d'un parti ou coalition de parti, c'est de conquérir démocratiquement le pouvoir. Si par extraordinaire cet espoir s'enlise au grès des échéances électorales, c'est ce qui mène au découragement de certains politiques. L'usure du temps politique est la cause principale cause des départs au sein du parti Rewmi.

Assane SEYE-Senegal7

Nous vous recommandons

Actualité

Ce que je pense du dialogue politique national.

Dakaractu

Actualité

Meurtres et violences au Sénégal : À qui la faute ?

Dakaractu