RFI inaugure au Sénégal les bureaux de ses rédactions mandenkan et fulfulde

RFI inaugure au Sénégal les bureaux de ses rédactions mandenkan et fulfulde

Seneweb Le 2019-10-23  Source
La présidente directrice générale de France Médias Monde Marie-Christine Saragosse a inauguré ce mardi 22 octobre les nouveaux locaux de RFI en mandenkan et fulfude Dakar.

Après plusieurs mois de chantier, les bureaux et studios flambants neufs des rédactions de Radio France Internationale en mandenkan et fulfude ont été officiellement inaugurés ce mardi. Pour Marie-Christine Saragosse, présidence directrice générale de France Médias Monde, il s'agit d'un engagement stratégique.

« C'est l'incarnation physique d'une stratégie de proximité. Les langues ne sont jamais neutres, ce sont des cultures, et parler ces deux langues qui dans la bande sahélienne ne communiquent pas toujours entre elles, je pense que c'est important, considère Marie-Christine Saragosse. Parce qu'on a un rôle professionnel important de journalisme indépendant qui vérifie les faits, qui équilibre les points de vue, qui cultive le débat. »

RFI en mandenkan et en fulfulde, c'est une information internationale et africaine, diffusée en FM et via le réseau des radios partenaires. Le ministre sénégalais de la Culture et de la Communication Abdoulaye Diop salue un projet fédérateur : « Nous avons vu l'importance de la langue dans le rapprochement des peuples, et aujourd'hui il est important que RFI qui est un partenaire privilégié vienne s'installer et émette en langues mandingue et fulfude. Quand on voit la transversalité de ces différentes langues, prenons les choses de manière fédératrice pour qu'on puisse faire ensemble. »

Se rapprocher des auditeurs

Avec l'ouverture de ces rédactions Dakar, RFI se rapproche donc de ses auditeurs et leur propose - comme en français- une information régionale et internationale de qualité. « On a une large ouverture sur l'actualité internationale. Pour la plupart des auditeurs, c'est ce qui les intéresse plus, parce qu'ils ont l'actualité locale, mais aussi l'actualité africaine notamment, les questions de sécurité, les questions politiques », explique le journaliste Baba Maïga, originaire du Mali et qui fait partie de la rédaction depuis ses débuts.

L'équipe de RFI en mandenkan travaillait jusqu'ici depuis Paris, avec un réseau de correspondants. L'installation Dakar va lui donner une nouvelle dimension, selon le coordinateur des rédactions en mandenkan et fulfulde, Frédéric Garat : « C'est très important qu'on soit géographiquement le plus proche possible de nos auditeurs. Pour le mandenkan, c'est au moins 40 millions d'auditeurs, pour le fulfulde, le pular, le peul, c'est 40 45 millions d'auditeurs qui parlent potentiellement cette langue et c'est pour ça qu'on va vers eux. »

En fulfulde, RFI propose deux magazines chaque week-end, intitulés « Alors on dit quoi ? » La cible, ce sont les jeunes, explique la journaliste Aïssatou Ly : « Nous, on avait des émissions d'abord diffusées en français ou dans d'autres langues. Le fait de le faire dans une langue, le fulfulde, c'est surtout donner la bonne information, parce qu'il y a tellement de fake news. » Au programme des dernières émissions : la scolarisation des filles, le cancer du sein, ou encore « les jeunes et le mariage ».

La PDG de France Médias Monde Marie-Christine Saragosse laisse envisager que ce magazine soit également décliné l'avenir en wolof, l'une des langues nationales du Sénégal.

Nous vous recommandons