Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /var/www/vhosts/sen360.sn/news.sen360.sn/wp-content/plugins/wordpress-seo/src/generators/schema/article.php on line 52

Rhône : un homme de 60 ans décapité, son fils appréhendé

Par , publié le .

Actualité

Dans la nuit de samedi à  dimanche, un homme de 60 ans a été découvert décapité sur un parking de Saint-Priest. Le fils de la victime, suspecté d’avoir tué son père à  l’aide d’un couteau de cuisine, a rapidement été appréhendé.

Dans la nuit de samedi à  dimanche, un homme de 60 ans a été découvert décapité sur un parking de Saint-Priest. Le fils de la victime, suspecté d’avoir tué son père à  l’aide d’un couteau de cuisine, a rapidement été appréhendé.

Le drame s’est produit dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 aoà»t à  Saint-Priest, dans l’agglomération de Lyon (Rhône). Il était aux alentours de deux heures du matin quand la police municipale a donné l’alerte auprès de ses collègues de la nationale : un corps sans vie et décapité venait d’être découvert sur un parking. L’information est révélée par nos confrères du Progrès.

Les policiers municipaux ont ajouté que l’auteur présumé des faits a été localisé en train de déambuler avec une tête, vraisemblablement celle de la victime, dans une main et un couteau de cuisine dans l’autre. Des fonctionnaires de la BAC (brigade anti-criminalité) ont été appelés en renfort, et ce sont eux qui ont procédé à  l’interpellation de l’individu.

Alors qu’il était appréhendé, le suspect a tenté de donner des coups de couteau aux forces de l’ordre, sans toutefois les blesser. Cet individu, âgé de 25 ans, tenait des propos incompréhensibles. Durant son interpellation, au cours de laquelle il s’est débattu, il aurait crié «Allahu Akbar» (Dieu est [le] plus grand).

Le jeune homme, qui se trouve être le fils de la victime avec laquelle il vivait, a été placé en garde à  vue. Une source proche du dossier indique qu’il était déjà  connu des autorités «pour des faits de droit commun, des différends familiaux sur fond d’alcool et stupéfiants». Le parquet de Lyon a confirmé que les premiers constatations «établissent la réalité d’un meurtre par décapitation», et indiqué que l’enquête de la Sà»reté départementale du Rhône «devra déterminer les circonstances exactes de ce drame ainsi que son mobile et approfondir la personnalité de son auteur».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)