Russie : Un ministre russe exige la levée des sanctions pour éviter une crise alimentaire mondiale

Par , publié le .

Actualité

Une guerre aux conséquences multiples. L’opération russe en Ukraine, ayant démarré le 24 février 2022, a des répercussions néfastes sur le plan alimentaire au niveau mondial. Ces deux Etats sont réputés pour être les plus gros exportateurs  de blé au monde. Mais la guerre en cours en Ukraine et les sanctions infligées à  Moscou empêchent la vente de ces céréales.
Dans un post sur le réseau social Telegram, le ministre adjoint des Affaires étrangères, Andre௠Roudenko a donné son avis sur la question. Pour l’homme d’Etat, l’équation est simple : « Nous avons répété à  plusieurs reprises sur ce point qu’une solution au problème alimentaire nécessite une approche globale, y compris la levée des sanctions qui ont été imposées sur les exportations et les transactions financières russes ».

Le ministre adjoint a, par ailleurs, demandé « le déminage par la partie ukrainienne » de tous les ports o๠les navires sont ancrés. Andre௠Roudenko  déclare pour conclure que « la Russie est prête à  fournir le passage humanitaire nécessaire, ce qu’elle fait tous les jours ». Le message est passé.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)