Secteur de l'eau : Guerre des actions entre la SDE et la SONES

Après les travailleurs de la Sénégalaise des eaux (SDE), qui ont réclamé 15% des actions, ceux de la Sones réclament, leur tour, 2% de l'actionnariat du contrat d'affermage.

« En 1996, l'Etat avait octroyé 5% des parts au secteur de l'hydraulique urbaine. Mais notre grande surprise, la SDE avait tout pris alors que ces 5% étaient destinés Onas, Sde et Sones. Aujourd'hui, avec la réforme de seconde génération, l'Etat décide nouveau de nous octroyer 5% et la SDE veut répéter ça en voulant prendre tous les 5%. Nous ne sommes pas d'accord avec cette méthode. Ce n'est pas normal que la Sde veuille prendre les 5%. Nous pensons que nous devons même porter plainte contre la SDE pour qu'elle nous donne notre part sur ces 5 % qu'elle avait déj pris. Aujourd'hui, l'Etat du Sénégal, sous l'égide du ministère de l'Hydraulique et de l'Assainissement, en prenant la décision de nous octroyer les 5%, nous, Sones, pensons que les 2% doivent nous revenir de droit », a expliqué Abdoulaye Djiba, Secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de la Sones.

Nous vous recommandons

Actualité

Guéguerre l'Apr : Les verdicts des Sénégalais

Seneweb