Sécurité routière : il y aurait 770.000 conducteurs sans permis en France

Par , publié le .

Actualité

Les derniers chiffres donnés par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière font froid dans le dos. Certaines associations jugent ces derniers sous estimés.

Si la bonne vieille blague du « permis obtenu dans une pochette surprise » a fait son temps, la conduite sans permis de conduire est par contre bien d’actualité. Selon les dernières statistiques données par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 770 000 personnes circuleraient sans permis de conduire en France et le nombre d’accidents corporels les impliquant serait en constante augmentation.

Ces chiffres de l’ONISR ont été dévoilés par Le Parisien. Ce sont donc près de 800 000 conducteurs qui circulent sans permis sur les routes françaises, soit environ 2 % des conducteurs. Dans l’Hexagone, on compte 38 millions de permis de conduire valides.

Si la situation est inquiétante, c’est notamment parce que les conducteurs sans permis sont de plus en plus impliqués dans des accidents corporels. Ainsi, d’un peu plus de 111 000 en 2016, ce chiffre est passé à  plus de 123 000 en 2019. Aussi, 6 % des accidents de la route mortels en France impliquaient un conducteur sans permis. 9 % des personnes qui ont été tuées sur les routes de France en 2020 l’ont été dans un accident impliquant une personne n’ayant pas le permis. Dans la moitié des cas, le conducteur en question était positif à  l’alcool.

Si la pratique est dangereuse, d’autant plus qu’une personne sans permis n’a pas la possibilité d’être assurée, certains tentent quand même de l’expliquer. Ainsi, le coà»t du permis est l’un des arguments les plus avancés. L’arsenal répressif jugé trop ferme est également pointé du doigt. Les conducteurs qui ont perdu leur permis déplorent aussi le délai trop long avant de pouvoir le repasser.

Certains conducteurs sans permis évoquent également le fait qu’ils ne peuvent pas travailler sans conduire. Ils prennent alors le risque de conduire sans permis pour ne pas perdre leur emploi.

Aujourd’hui, un conducteur sans permis risque 800 euros d’amende si c’est son premier délit. En cas de récidive, la justice peut prononcer jusqu’à  un an d’emprisonnement et 15 000 ‘‚¬ d’amende en plus de la confiscation du véhicule et autres dispositifs tels que les travaux d’intérêt général.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)