Seine-Maritime : un gendarme mis en examen et écroué pour viol aggravé

Par , publié le .

Actualité

En début d’année, un gendarme de la brigade de Rives-en-Seine a été mis en examen et placé en détention préventive pour viol aggravé. Le militaire ne semble pas reconnaître les faits.

Très peu d’éléments apparaissent connus à  l’heure actuelle sur cette affaire, ce qui s’explique possiblement par une enquête n’en étant encore qu’à  ses débuts. On sait pour commencer que vendredi, le parquet a communiqué sur la mise en cause sensible d’un militaire dans un dossier de viol. Plus précisément, comme le rapporte Le Figaro, un gendarme de la brigade de Rives-en-Seine (Seine-Maritime), commune du nord-ouest de Rouen, a été mis en examen et écroué pour viol aggravé.

La mise en détention préventive du gendarme a été opérée en début d’année, le mercredi 5 janvier. Dans un premier temps, une plainte avait été déposée par une femme, femme dont on ignore l’âge et l’identité. Le militaire visé par cette accusation avait ensuite été placé en garde à  vue.

Présenté devant le juge, le mis en cause est apparu nier les faits, en évoquant ainsi une relation sexuelle consentie alors que l’objet de la plainte était tout autre. Toujours selon le parquet, les investigations se poursuivent du côté de la section de recherche de la gendarmerie de Rouen. Il devrait être question de vérifier plus encore le lien entre la plaignante et le suspect, en plus du caractère consenti ou contraint de la relation sexuelle. En outre, les circonstances de cette dernière se veulent encore flous, avec un lieu et une temporalité inconnus. Tout comme pour la victime, l’âge du gendarme n’a pas été indiqué.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)