Sidiki Kaba souligne la nécessité d’un ’’consensus fort’’ sur les armées

Par , publié le .

Actualité

Dakar, 3 déc (APS) – Le ministre des Forces armées Me Sidiki Kaba appelle à un cultiver ’’un consensus fort’’ sur les armées, magnifiant dans cette optique la contribution des forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le COVID-19.

’’Vous venez de poser un acte fort qu’il faudrait magnifier, vous voulez qu’on cultive un consensus fort au tour de nos armées’’, a-t-il déclaré en allusion à la décision des députés de voter sans débat le projet de budget de son département pour l’exercice 2021.
 
Selon lui, cette décision démontre que le peuple sénégalais, à travers sa représentation nationale, soutient son armée, une confiance qui dit-il « lui permet d’aller de l’avant’’.
 
Il estime que ce faisant, les élus ont donné à l’armée les moyens qu’il faut « pour qu’elle puisse continuer de mener à bien son travail », avant d’évoquer la participation des forces de défense et de sécurité à la lutte contre le COVID-19.
 
L’armée « a été sur tous les fronts qui sont à la fois sécuritaire, humanitaire et sanitaire en montrant toute sa disponibilité pour répondre aux préoccupations des Sénégalais’’, a-t-il déclaré.
 
« Nous avons une armée républicaine, forte, disciplinée et très professionnelle qui joue sa partition dans la cohésion et l’unité nationale ainsi que dans les actions sociales et de développement », a relevé Me Sidiki Kaba.
 
De la même manière, l’armée sénégalaise apporte également sa contribution dans la paix dans la sous-région et dans le monde, notamment à travers sa participation aux missions de maintien de la paix.
 
Elle exporte, de cette manière, « des valeurs de paix, de coopération et de solidarité », a estimé le ministre des Forces armées. 
 
Me Sidiki Kaba est par ailleurs revenu sur la création de la maison ’’Keur Jambaar Yi’’, structure spécialisée dans la prise en charge des victimes de guerre. 
 
’’C’est pour ainsi apporter le soutien qu’il faut à ceux qui, en un moment donné, sont devenus des mutilés de guerre après avoir tout donné à leur patrie’’, a-t-il expliqué.
 
Le projet de budget du ministère des Forces armées, arrêté à 262 milliards 880 millions 124 mille 434 francs CFA pour 2021, contre 198 milliards 903 millions 781 mille 661 francs CFA pour l’exercice passé, a été voté sans débat par les députés.
 
Le budget ainsi destiné au ministère des Forces armées va enregistrer une hausse de 64 milliards de francs CFA en valeur relative par rapport au précédent exercice. 
 
AT/BK
 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut