Slim Khalbous, recteur Auf : »˜’L’acquisition de la compétence doit primer dans la formation »

Par , publié le .

Actualité

Le complexe du diplôme est fait des causes de la problématique de l’employabilité en Afrique. Beaucoup d’études sortent des universités avec des diplômes supérieurs, mais sans compétence dans leur domaine.

Un phénomène qui favorise le chômage des jeunes, note Slim Khalbous, recteur de l’Agence universitaire de francophonie (Auf). »˜’L’obtention du diplôme n’est pas une fin en soi. Malheureusement cela a été pendant longtemps le cas en Afrique. L’acquisition de la compétence doit être la première chose dans la formation », lance-t-il, mardi, à  l’Ucad, lors d’une conférence sur l’employabilité en Afrique.

Khalbous demande aux professeurs de revoir leur méthodologie.  »Les temps ont changé, mais on continue à  enseigner de la même manière. On doit avoir des rôles plus modernes car aujourd’hui avec l’internet les étudiants peuvent avoir les meilleurs cours à  leur disposition », explique-t-il.

Donc, le professeur  »ne doit plus avoir le rôle d’informateur comme il le faisait il y a plus de 20 ans. On doit accompagner, donner des méthodes, aider les étudiants à  avoir l’esprit critique. C’est ce qui prépare aux problèmes de l’employabilité. »

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut