Soutien politique : Les jeunes de Podor renouvellent leur engagement au coordonnateur du Puma
Les jeunes du département de Podor réitèrent leur engagement à soutenir politiquement le coordonnateur national du Programme d'urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (Puma), Moussa Sow, par ailleurs, responsable politique de l'Alliance pour la république (Apr) à Walaldé (Podor). Réunis au sein du Rejep (Réseau des jeunes pour l'émergence de Podor), ces jeunes politiciens ont annoncé leur décision en marge d'un grand panel qu'ils ont organisé, ce samedi 18 janvier 2020, à Dodel (Podor). Cette rencontre d'échange et de partage qui a porté sur le thème «Jeunesse et entrepreneuriat agricole : un défi du développement», a été parrainée et présidée par Moussa Sow.

Toute la population mobilisée derrière le coordonnateur national du Puma

A l'occasion, ces jeunes, conscients de leur rôle à jouer, ont mobilisé tous les acteurs pour enclencher un développement économique durable basé sur l'autonomisation des jeunes et des femmes à travers l'entrepreneuriat. Hommes et femme, jeunes, adultes, vieux, bref, toutes les populations de Podor se sont mobilisées pour la circonstance. Les autorités administratives et religieuses de la localité, notamment le 1er adjoint au maire de la commune de Dodel représentant le maire, le chef du village de Dodel, de l'Imam ratib de Dodel, de l'ancien président de la communauté rurale de Dodel, des conseillers municipaux et départementaux, ont été également présents à cette rencontre à la fois politique et économique.
Ce panel, animé par des experts en développement et entrepreneuriat, comme Dr Amadou Tidiane Sall notamment, a noté la présence de l'ensemble des coordonnateurs des cellules communales dudit réseau, venus représenter leurs membres. Il s'agit, de Mamadou Kane de Fanaye, Djiby Hamidou Watt de Ndiayene Pendao, Habib Diop Ndao de Niandane, Alassane Ly de Podor, Penda Moussa Sy de Guédé Village, Ibrahima Sow de Guédé Chantier, Abdoulaye Amadou Dia de Gamadji Saré, Seydou Dia de Ndioum, Ndiaga Niang de Dodel, Aicha Ly de Démette, Tidiane Sy de Bodé Lao, Amadou Tidiane Sow de Aéré Lao, Abdoul Guissé de Doumnga Lao, Abou Niang de Madina Ndiathbé, Abdoulaye Diarra de Méry, Dialty Kome de Walaldé, Seydou Thiam de Golléré, Abou Demba Camara de Mboumba, Oumou Sow de Pété, Mamadou Dia de Galoya, Ramata Sy de Mbolo Birane, Khadijatou Diallo de Bocké Dialloubé et enfin, Diéba Niang du Rejep de Saint Louis.

«Moussa Sow, le bon choix»

Dans son propos, Papa Niass, coordonnateur départemental du Rejep, estime que Moussa Sow est l'homme de la situation. «Chers camarades membres du Rejep, je pense qu'on ne s'est pas trompé de choix en s'engageant politiquement derrière le responsable politique, maire de Walaldé et coordonnateur national du Puma, Moussa Sow», a-t-il souligné. Avant de renouveler leur engagement à soutenir leur leader politique.
Selon Papa Niass, la matérialisation du thème de ce panel, «tiré de la vision du président de la république, Macky Sall, se fera indiscutablement par une jeunesse saine, une jeunesse porteuse des aspirations de la population, une jeunesse engagée sur le chemin de la perfection, qui nécessite la mobilisation de toutes et tous, pour faire du Sénégal un pays émergent». Et conscient de cet impératif, il renseigne que son réseau va multiplier ce genre de rencontres dans toutes les communes du département de Podor. Ce, en apportant «leur contribution militante» pour la vulgarisation du Plan Sénégal émergent (Pse).
«Macky Sall n'a pas fait l'erreur de lui confier le Puma»
Le coordonnateur départemental du Rejep a également profité de l'occasion pour remercier le Président Sall d'avoir créé des programmes d'urgences pour «l'équité territoriale et sociale». Selon lui, l'Žle A. Morphil est en train de «vivre son équité» grâce aux programmes comme le Pudc, le Puma, et autres.
Sous ce rapport, Papa Niass estime que le Président Macky Sall «n'a pas fait l'erreur de confier le Puma à Moussa Sow». Lequel, pour lui, a fait «beaucoup de réalisations palpables» dans le département de Podor.
Pour finir, le jeune cadre a invité ses camarades de parti à «s'atteler à défendre» le bilan du Président Sall.

«Tracer davantage la feuille de route»

Le coordonnateur national du Puma, Moussa Sow, par ailleurs, parrain du Rejep, pour sa part, a exprimé un sentiment de fierté. A travers cette journée organisée par le Rejep, il dit avoir constaté avec «satisfaction l'implantation de ce réseau constitué de jeunes cadres, de jeunes étudiants, de jeunes diplômés qui ont eu à faire la politique derrière le Président Macky Sall et avec comme parrain lui-même, et qui, au cours de l'élection présidentielle de 2019, ont mené un travail remarquable qui a continué durant toute l'année et qui permet aujourd'hui, dans toutes les localités, dans toutes les collectivités territoriales du département et dans les universités et centres de formations du pays, d'être représentés».
Moussa Sow signale que cette rencontre des jeunes du département de Podor avec lui vise à «tracer davantage la feuille de route qui a été très bien exécuté par ces jeunes, et faire en sorte que la politique et le développement s'accompagnent».
Parlant du thème du panel, le maire de Walaldé soutient que Podor est le département qui a «le plus de potentialités agricoles» au niveau du Sénégal. Pour lui, «il y a beaucoup à faire» dans cette zone, notamment avec le projet d'autosuffisance en riz.







Nous vous recommandons

Actualité

Assemblée nationale

Enqueteplus

Actualité

Coran contre Corona -Le Zikr du jour : 787 astafiroulah (Istighfar)

Senegal7