Station Elton de Pikine : Pour avoir grugé 11 millions, le manager écope d'une peine de...
Attrait à la barre hier pour escroquerie portant sur 11 millions de Francs Cfa, le manager de la station Elton de Pikine, a été condamné à 2 ans assortis du sursis. Ce, en plus d'une somme de 10 millions de Francs Cfa en guise de dommages et intérêts selon le quotidien ''L'enquête''.

Manager de la station Elton de Pikine depuis plus de 10 ans, Ibrahima Diédhiou a soutenu, devant la juridiction des flagrants délits, avoir constaté des écarts dans le système depuis le 26 septembre et les avaient signalés.

A l'en croire, ce n'est qu'au 29 du mois dernier que le contrôleur est venu procéder au constat. 48 heures après, il a reçu une convocation de la Division des investigations criminelles (Dic).

Le prévenu rejette la faute sur son volume de travail

En effet, Ibrahima Diédhiou aurait intentionnellement zippé des cartes d'hydrocarbures depuis le mois de mars, pour tromper le système et faire croire à l'administration d'Elton qu'il les avait vendues et, au mois de septembre, les a ressorties et remises en circulation, puisqu'il n'avait pas apposé de cachets sur lesdites cartes. Le préjudice s'élève à 11 millions dont 7 provenant des manquements des cartes et 4 millions en numéraires.

Le prévenu nie les faits pour lesquels il a comparu et parle d'un défaut du système, avant de rejeter la faute sur son volume de travail. « Il peut arriver que j'oublie d'apposer le cachet. Facilement on peut tomber dans la routine », s'est-t-il dédouané. Pour les 7 millions, il prétend avoir accordé des crédits autorisés et non autorisés à certains clients.

2 ans de sursis et 10 millions d'amende

Le parquet a observé une machination faite par le prévenu pour gruger la société Elton. « Il appartient au manager d'effectuer le contrôle des tickets. Il n'arrive pas à justifier ce manquement », a-t-il soutenu. Avant de demander au tribunal d'entrer en voie de condamnation. Pour ensuite requérir à son encontre 2 ans dont 6 mois ferme. Le tribunal a décidé de condamner Ibrahima Diédhiou, reconnu coupable du chef d'escroquerie, à une peine d'emprisonnement de 2 ans assortis de sursis et le contraint à payer la somme de 10 millions de F Cfa à la partie civile.

Nous vous recommandons