Suivi et accompagnement de la Petite Enfance : Les précisions sur le projet PIPADHS.

Suivi et accompagnement de la Petite Enfance : Les précisions sur le projet PIPADHS.

Dakaractu Le 2020-08-09  Source
Dans le but de faciliter l'accompagnement sur le plan médical, nutritionnel, éducationnel et même psychosocial, un nouveau projet dédié la petite enfance a été lancé en Février dernier Dakar par le Ministère de l'éducation nationale. Le Projet Investir dans les Premières Années de la vie pour le Développement Humain au Sénégal (PIPADHS) s'étale donc sur une durée de 5 ans pour un montant d'environ 42 milliards de francs Cfa.
Selon les autorités, ce projet va couvrir 7 régions : Matam, Kolda, Diourbel, Kaffrine, Tambacounda, Fatick, Kaolack.

Cependant, dans sa mise en oeuvre qui implique plusieurs ministères (MEN, MCTDET), il est prévu l'acquisition de véhicules pour la couverture des 7 régions d'intervention dans le cadre des missions de mise en oeuvre, d'appui et de supervision.
"Les véhicules sont destinés l'Unité de Gestion du Projet et aux différents partenaires de mise en oeuvre du projet (Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits, Direction de l'Education préscolaire, Inspection des daara, Direction de la promotion des Droits et de la protection des enfants, Cellule de Lutte contre la Malnutrition)."
Une précision faite par le ministère de la femme, de la famille, du genre et de la protection des enfants suite l'article paru dans la presse, relatif l'acquisition de véhicules par PIPADHS.

Cette acquisition fait partie des activités qui concourent l'atteinte des objectifs de développement tel que mentionné dans le document d'évaluation du projet et la convention de financement ayant fait l'objet d'un avis juridique de la Cour suprême qui fait force de loi.

Ainsi, pour optimiser les coûts, un contrat a été signé avec l'UNOPS le 12 Février 2020 (le Bureau des Nations Unies pour les services d'appui aux projets) qui bénéficie de tarifs préférentiels. Cette option a permis au projet d'économiser des montants conséquents entièrement déployés dans les activités.

Pour rappel, la signature du contrat est donc intervenue bien avant la directive présidentielle du 19 février 2020 visant la suspension, compter du 28 février 2020, de toute commande ou acquisition de véhicules administratifs par l'Etat, ses démembrements ainsi que les autres organismes publics.

Nous vous recommandons