Sûreté urbaine – Barthélémy Dias qualifie sa convocation de ‘'provocation''

Par , publié le .

Actualité

Convoqué à la Sûreté Urbaine: Barthélémy refuse de répondre

‘'Je refuse de répondre  à cette convocation, c'est de la provocation. Ce n'est pas la peine d'envoyer la sureté urbaine''. Le ton est ferme, le maire de Mermoz, Sacré-Cœur est resté droit dans sa position. Il ne cédera pas un iota aux propriétaires des panneaux publicitaires. Il est plus que jamais convaincu qu'ils ne sont pas en règle.

‘'La vendeuse de salâtes paye ses impôts qui s'appelle le ‘'diouty''. Mais il y a des individus dans ce pays qui pensent qu'ils sont trop importants pour payer des impôts. ils se permettent de mettre des panneaux publicitaires sur la voie publique sans aucune autorisation administrative et ils refusent de payer les impôts, parce qu'ils pensent qu'ils ont pour nom Dani Bougane Guèye, Ali Mané'', rouspète Barthélémy Dias.

Le maire socialiste affirme avoir confié toutes les régies à trois reprises après la délibération du conseil municipal. Mais les responsables ont déclaré ne pas pouvoir payer plus que ce qu'ils payaient avant. ‘'On leur a dit que l'avant n'existe plus, parce que l'acte trois est là et à pour objectif d'avoir des territoires viables et fiables. Par ailleurs, Barthélémy a ‘'demandé respectueusement au procureur'' la libération de ses partisans arrêtés dans cette affaire. Ils ne sont pas des nervis dit-il, mais des travailleurs de la mairie.

Partager la publication « Sûreté urbaine – Barthélémy Dias qualifie sa convocation de ‘'provocation'' »

comments

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)