Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /var/www/vhosts/sen360.sn/news.sen360.sn/wp-content/plugins/wordpress-seo/src/generators/schema/article.php on line 52

Tarn : interpellé pour avoir tenté d’avoir un médicament contre le cancer avec une fausse ordonnance

Par , publié le .

Actualité

Vendredi dernier à  Castres, un adolescent de 19 ans a été interpellé pour avoir tenté de récupérer un médicament contre le cancer avec une fausse ordonnance. Le mis en cause aurait ensuite cherché à  revendre le traitement.

Vendredi dernier à  Castres, un adolescent de 19 ans a été interpellé pour avoir tenté de récupérer un médicament contre le cancer avec une fausse ordonnance. Le mis en cause aurait ensuite cherché à  revendre le traitement.

Les faits se sont produits le jeudi 15 septembre dernier à  Castres (Tarn). Un adolescent de 19 ans s’est présenté dans une pharmacie et, sur présentation d’une ordonnance, a demandé à  se voir délivrer un médicament contre le cancer. Nos confrères de La Dépêche du Midi rapportent que le pharmacien est apparu étonné d’une telle requête, possiblement car le traitement requis coà»te plus ou moins 9 200 euros.

En y regardant bien, le pharmacien a découvert que l’ordonnance était fausse. Il s’est ensuite rendu au commissariat pour y déposer plainte. Une enquête a été ouverte dans la foulée, et l’interpellation du suspect prévue pour le lendemain. Il avait ainsi été convenu que le jeune homme vienne chercher le médicament vendredi à  17h00.

En place, la Brigade anti-criminalité (BAC) et le Groupe d’appui judiciaire (GAJ) ont appréhendé l’individu le jour venu. La perquisition du domicile du jeune homme a permis de saisir quatre autres fausses ordonnances, depuis détruites. Le mis en cause a expliqué qu’il aurait cherché à  revendre le médicament, et que c’était la première fois qu’il se livrait à  pareille escroquerie.

Le jeune homme passera en jugement pour «escroquerie et faux en écriture» au tribunal de Castres. Suite à  cette tentative d’escroquerie, le commissaire Grégory Vuillermet recommande aux pharmaciens d’observer la plus grande des vigilances, et de ne pas hésiter à  porter plainte en cas de présentation d’une ordonnance suspecte.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)