TENTATIVE DE VOL DU RANGE ROVER D'EUMEU SENE : Le présumé voleur décède, deux lieutenants du lutteur en garde vue

TENTATIVE DE VOL DU RANGE ROVER D'EUMEU SENE : Le présumé voleur décède, deux lieutenants du lutteur en garde vue

Enqueteplus Le 2020-07-05  Source

La tentative de vol du Range Rover du lutteur Eumeu Sène, Petit-Mbao, dans la nuit du mercredi au jeudi, a viré au drame, puisqu'Ibrahima Touré, l'un des membres du gang qui voulait opérer le vol, a rendu l'âme. Deux lieutenants de l'écurie Tay Shinger sont en garde vue dans les locaux de la gendarmerie de Mbao.

Avant-hier jeudi 2 juillet, au petit matin, vers 5 h, un individu du nom d'Ibrahima Touré a été appréhendé devant la maison du leader de l'écurie de lutte Tay Shinger, Eumeu Sène, Mbao Ab Gokh. Le voleur se trouvait dans la voiture du lutteur, après avoir cassé la vitre arrière, lorsque l'un des vigiles du quartier qui faisait sa ronde l'a surpris. Ce dernier a réussi le maitriser, après un début de bagarre, avant que les occupants de la maison du lutteur ne se réveillent et viennent aux nouvelles. Le vigile est alors parti réveiller son responsable qui a saisi les gendarmes de la brigade de la gendarmerie de la Zone franche de Mbao.

En effet, les populations se cotisent la fin de chaque mois pour payer les services de vigiles qui veillent sur leur sommeil. Et ce n'est pas la première fois qu'ils appréhendent des voleurs.

Sauf que cette fois-ci, l'affaire a mal tourné. Le présumé voleur a trouvé la mort, le surlendemain, d'une crise cardiaque dans les locaux de la gendarmerie. Car il se trouve qu'il était très mal-en-point, lorsqu'il a été acheminé la gendarmerie. Selon un communiqué de la division de la communication de la gendarmerie nationale, ce matin-l, aussitôt après la réquisition des hommes en bleu, il a été évacué par des éléments de la brigade nationale des sapeurs-pompiers de la zone l'hôpital de Pikine pour des soins. Après sa prise en charge, il a été remis nouveau aux gendarmes vers les coups de 16 h pour les besoins de l'ouverture d'une enquête, histoire d'en savoir davantage sur cette affaire. Malheureusement, poursuit la note, le lendemain, aux environs de 17 h 30, il a rendu l'âme, avant l'arrivée des secours que les gendarmes de la brigade ont appelé pour une nouvelle évacuation.

Une enquête est ouverte pour homicide involontaire, renseigne la gendarmerie.

Toutefois, ce que le communiqué ne mentionne pas, est que le jour des faits, le défunt était en compagnie de trois autres complices qui, apparemment, avaient ciblé la rutilante voiture de l'ancien Roi des arènes. Selon certaines indiscrétions, ils ont tout fait pour ouvrir la portière, notamment en utilisant un pied de biche. N'y parvenant pas, ils ont cassé la vitre arrière. Ibrahima s'y est introduit, pendant que les autres faisaient le guet. A l'approche du vigile, ils ont pris la poudre d'escampette. Selon nos informations, il s'agit d'une bande qui opère dans la banlieue et s'active aussi dans le trafic de chanvre indien.

Après avoir été interpellé, le défunt aurait confié que cette nuit-l, il a été trainé par ses acolytes qui lui avaient demandé de les accompagner en échange de drogue. Qu'il ne connaissait même pas leur destination.

Plus tard dans cette journée du 2 juillet, les vigiles ont été convoqués et entendus. Après plusieurs tours d'horloge entre les mains des enquêteurs, ils sont rentrés chez eux. Par contre, en se basant surement sur leurs dépositions et les éléments dont ils disposent, les gendarmes ont convoqué des proches d'Eumeu Sène pour audition. A la suite de leur déposition, il leur a été notifié une garde vue, vu leur degré d'implication dans cette mort d'homme. L'enquête se poursuit.

CHEIKH THIAM

Nous vous recommandons