Thiantacounes : Sokhna Aïda Diallo en retrait, Sokhna Bator entre en jeu
Sokhna Aïda Diallo a pris la décision de s'effacer un certain moment afin de réorganiser son entourage. En effet plusieurs de ses enregistrement audio ont fuité de son groupe whatsapp où se regroupent presque l'ensemble de ses Diewrignes.


Selon nos confrères de Dakaractu, les "Aïdacounes" ont reçu de nouvelles instructions, mais cette fois-ci de la part de l'autre veuve du Cheikh : Sokhna Bator.

Cette dernière considérée comme l'intellectuelle des épouses est désormais chargée de communiquer avec les disciples, sur instructions de Sokhna Aïda.

Le premier acte posé par Bator est la suppression du groupe WhatsApp, qui est la cause de beaucoup de leurs problèmes. Dans un enregistrement audio, Sokhna Bator demande tous les membres de quitter le groupe.

"Wa Touba, Keur Serigne Touba, je suis venue vous demander de tous quitter le groupe. Que tout le monde quitte. C'est désormais le moment de mettre en oeuvre ce que Serigne Béthio nous avait demandé de faire et qui est de fréquenter, informer et encadrer. L'heure de dérouler cette formule a sonné. Que tout le monde se remette au travail, car WhatsApp ne saurait être le seul outil pour manifester sa dévotion. D'ailleurs, beaucoup d'entre nous étaient en train de confondre ce logiciel aux daaras. Nous savons tous ce qu'il nous faut faire. Formons le bloc et oeuvrons pour Serigne Touba. Que le tout le monde quitte ce groupe et ultérieurement nous vous dirons la conduite suivre".

Nous vous recommandons

Actualité

Urgent-Grève de l'eau : l'Intersyndicale suspend son mot d'ordre .

Setal

Actualité

Abdoul Mbaye

Enqueteplus

Actualité

Fragilisé, l'Ethiopien Abiy Ahmed reçoit le Nobel de la paix

Slateafrique

Actualité

Abiy Ahmed, Premier ministre pressé de changer l'Ethiopie

Slateafrique

Actualité

Algérie: verdict sévère attendu dans le 1er procès de la corruption sous Bouteflika

Slateafrique

Actualité

Pleins gaz dans le Kalahari, pour quelques km/h de plus

Slateafrique

Actualité

Grâce

Slateafrique