Thiès: vers une sensibilisation pour préparer les ménages un hivernage en temps de pandémie

Thiès: vers une sensibilisation pour préparer les ménages un hivernage en temps de pandémie

Aps Il y'a 3 jours  Source
Thiès, 30 juin (APS) - Le préfet de Thiès a invité, mardi, plusieurs acteurs épauler le service d'hygiène dans une campagne de sensibilisation pour préparer les ménages une éventuelle exacerbation des difficultés, liées un hivernage dans un contexte de pandémie.
Divers services déconcentrés ont pris part, la préfecture de Thiès, une réunion préparatoire du prochain hivernage, que les prévisions météorologiques annoncent "pluvieux".
"Dès qu'on parle d'hivernage, on pense la pluie. Il peut pleuvoir, oui, mais il peut aussi pleuvoir beaucoup de difficultés", a relevé le préfet Moussa Diagne, qui présidait la rencontre dans ses locaux.
Il s'agissait de voir comment réduire les "externalités négatives" de l'hivernage, afin de le traverser "en toute quiétude".
Le service d'hygiène a été instruit de mener une "forte communication" l'endroit des ménages pour les amener "prendre la pleine mesure" de cette pratique consistant mélanger les eaux usées aux eaux pluviales, avec son lot de préjudices.
Il devra être appuyé dans cette campagne de sensibilisation par les autres acteurs qui ont pris part cette rencontre, dont notamment la Senelec, Sen' eau et la ville de Thiès.
"Cela est d'autant plus important que cette année, nous allons traverser un hivernage en plein contexte marqué par la pandémie de la covid-19", a insisté M.Diagne.
Avertissant que "les difficultés risquent de s'exacerber", il a souligné la nécessité pour chacun en ce qui le concerne, de "prendre toute disposition nécessaire la protection des ménages, mais la protection de la communauté".
Il a insisté sur l'importance d'attirer l'attention des ménages sur la nécessité de prendre leurs précautions, et de communiquer très largement pour le respect des mesures barrières pour vivre un hivernage sans grand dommage.
"Nous devons nous mobiliser pour amoindrir les difficultés qu'on a coutume d'enregistrer", a-t-il dit.
La rencontre a permis de camper les difficultés qui jalonnent le réseau d'évacuation des eaux pluviales.
Parmi les actions proposées, dont certaines ont déj été entamées, l'élagage des arbres et le réajustement des câbles électriques, pour éviter les nombreux cas d'électrocution. Elles ont été déj entamées par la Senelec, selon son représentant.
Les opérations de curage des caniveaux ont aussi été engagées dans certaines parties de la ville, relève le responsable régional de l'Office national de l'assainissement (ONAS), Mbacké Ndiaye.
Le préfet a promis de donner des instructions pour que soit dégagé le canal traversant le marché central de Thiès, et occupé par des commerçants.
Il a jugé "pertinente" la proposition de déclarer non aedificandi certaines zones comme Nguinth et Thially, promettant d'entamer procédure pour y arriver.
L'hivernage dernier, 200 familles avaient été déplacées Nguinth, parce qu'envahies par les eaux.
Une petite enquête dans le département et dans la ville devrait permettre, selon le préfet, d'identifier d'autres zones non aedificandi qui aujourd'hui font l'objet de beaucoup de convoitise de la part de promoteurs immobiliers.
L'occupation de certaines parties de la ville qui étaient les réceptacles des eaux pluviales, avec le risque de perturbation du ruissellement, a été déplorée par plusieurs intervenants. C'est le cas du bassin de Sampathé.
Le préfet note que c'est "souvent le fait de l'administration", laquelle autorise des "lotissements dûment menés avec le respect de toutes les procédures et habilitations, mais l'arrivée on se rend compte que la zone ne (méritait) pas un certificat d'urbanisme".
Il a invité l'UCG s'atteler sans délai au désensablement prévu, pour aider réduire les obstacles un bon drainage des eaux de pluie.
M.Diagne a jugé "nécessaire" l'installation Thiès d'une station de vidange, tel que demandé par des participants.Dans les parages, il n'y a que Tivaouane qui en dispose, a-t-il noté.
Une visite de terrain est prévue dans la semaine pour constater de visu les points rouges du réseau d'évacuation des eaux pluviales de la ville.

Nous vous recommandons

Actualité

Le Covid-19 et d'autres sujets en Exergue

Seneweb

Actualité

Covid-19 : 1 décès et 3 nouveaux cas Touba

Seneweb

Actualité

L'AIDE DE LA DISCORDE

Leral