TOUBA : La Covid-19 terrasse Atou Diagne

Par , publié le .

Actualité

 

Une foule nombreuse a accompagné, à  sa dernière demeure, Atou Diagne. Le responsable moral du Dahira Hizbut Tarqiyyah repose pour l’éternité au cimetière de Bakhiya de la cité religieuse de Touba.

 

La Covid-19 a emporté dans sa furie dévastatrice Atou Diagne. Interné au Service des maladies infectieuses de l’hôpital de Fann o๠il était admis depuis environ une semaine, le responsable moral du »˜’dahira » des Hizbut Tarqiyyah a perdu son dernier et ultime combat contre cette pathologie. Avec son décès, un pan entier du mouridisme s’effondre. C’est parce que le défunt a été de tout temps un défenseur infatigable de la cause mouride.

D’ailleurs, le khalife général des mourides s’est déplacé en personne au siège dudit mouvement pour présenter ses condoléances à  la famille biologique et aux compagnons de l’illustre disparu. Avec le rappel à  Dieu d’Atou Diagne, le Dahira Hizbut Tarqiyyah, dont il était un des fondateurs, perd une de ses valeurs les plus éminentes.
 
Ce mouvement a pu, avec le style de management de son regretté responsable moral, se rendre incontournable auprès des différents khalifes généraux qui se sont succédé, de 1975 à  nos jours, à  Touba. Courageux, droit dans ses convictions, il n’avait pas hésité à  déclarer que le khalifat des mourides ne devrait plus être géré par la seule descendance de Serigne Touba et que rien n’empêchait qu’une personne dont le patronyme est Diagne puise être guide spirituel des mourides.
 
Ces déclarations avaient valu à  pas mal de membres du »˜’dahira » de subir beaucoup de représailles et certains avaient quitté le navire. Pourchassé, le défunt, qui s’était terré dans un lieu gardé secret, avait fini par sortir de sa cachette et présenter ses excuses à  Serigne Saliou Mbacké qui les avait acceptées.
 
Atou Diagne, c’est le géographe qui n’avait de cesse, de son vivant, de réclamer un statut particulier pour Touba.
 
Né en 1951 à  Ngaye Mekhé, Serigne Atou Diagne, guide moral des Hizbut Tarqiyyah, a été inhumé, après la prière mortuaire dirigée par Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. Charismatique, grand de taille, jovial et reconnaissable avec ses lunettes correcteurs, grand débatteur et adepte de la recherche sur le mouridisme, Atou Daigne a pu faire du Hizbut Tarqiyyah une organisation dont l’objectif est de servir le mouridisme et propager les enseignements d’Ahmadou Bamba.
 
Au Sénégal, on dénombre plusieurs milliers de membres actifs du Hizbut Tarqiyyah. On les reconnaît souvent à  travers leur tunique surnommée »˜’Baye Lahad ». En dépit des frondes menées par d’autres membres, le regretté a pu préserver le »˜’dahira » des soubresauts et le garder intact.
 
Avec sa disparition, s’ouvre une nouvelle ère pour le Dahira Hizbut Tarqiyyah qui devrait être dirigé par Youssou Diop, l’actuel secrétaire général.
 
Boucar Aliou Diallo

 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut