Tournée à Ziguinchor : Le DG de l'Agetip annonce la livraison dans 6 mois du marché rénové de Tilène

Par , publié le .

Actualité

En tournée de 72h dans la région de Ziguinchor, le Directeur Général de Agetip, Malick Gaye s'est rendu au marché Tilène, lequel a été dévasté il y a deux ans par un incendie d'une rare violence. Le chef de l'Etat avait alors dépêché son Premier ministre pour s'enquérir de la situation. Et Agetip saisie pour la reconstruction dudit marché. « C'est ainsi que les études architecturales et techniques ont été bouclées et de manière inclusive partagée avec les bénéficiaires », renseigne-t-on dans un document reçu.

Toutes les commodités liées à un marché moderne ont été intégrées. Les questions liées à la sécurité et à l'hygiène ont été prises en compte. Aujourd'hui les travaux connaissent un rythme d'exécution satisfaisant, a pu constater le Directeur Général de l'AGETIP qui a y effectué une visite en compagnie du Gouverneur de la Région et du maire Abdoulaye Baldé en présence des commerçants.

A l'issue de la visite, El Hadji Malick Gaye a annoncé la livraison du marché entièrement reconstruit dans un délai de six mois. « Toutes les dispositions techniques du point de vue de la structure et de la sécurité incendie et secours et électrique ont été respectées », relève-t-il.

En réaction à cette visite des travaux de reconstruction du marché Tilène, l'espoir renaît chez les centaines de victimes de l'incendie du marché notamment le collectif des commerçants impactés. « Nous sommes très satisfaits de voir se matérialiser les engagements du président lors de la rencontre en direction d'une reconstruction intégrale du marché Tilène ravagé par les flammes il y a deux ans. Le directeur général de l'AGETIP nous a toujours affiché une constance dans ses engagements, une constance qui a abouti aujourd'hui à ce à quoi nous sommes en train d'assister à savoir le bon déroulement des travaux », a dit Ousmane Faye, président du collectif des commerçants du marché Tilène de Ziguinchor.

Avant l'étape du site du marché Tilène, le directeur général de l'AGETIP s'est d'abord rendu à l'université Assane Seck de Ziguinchor pour constater de visu l'évolution des chantiers d'extension du campus pédagogique. Sur place, le Recteur et le Directeur du Crous ont exprimé leur satisfaction quant à la collaboration avec Agetip qui leur permet d'achever les nombreux chantiers laissés en rade.

Le siège du Crous connaît un niveau d'avancement satisfaisant avec une qualité certifiée. « Il y avait dans cette institution universitaire plusieurs chantiers qui étaient à l'arrêt, mais nous remercions au passage le recteur qui nous a fait confiance, ce qui nous a permis de reprendre les travaux et d'en finaliser une partie dans des délais très raisonnables », a expliqué El Malick Gaye.

Prochaine étape de la visite de la délégation conduite par le directeur général de l'AGETIP, Bignona. Sur place, El Hadj Malick Gaye y a visité la plateforme économique intégrée qui s'appuie sur quatorze mini-plateformes et quinze magasins de stockage. « Ce projet permettra aux agriculteurs de pouvoir stocker leurs produits, de pouvoir les transformer et d'assurer une très bonne commercialisation en créant le maximum d'emplois » a-t-il expliqué.

El Hadj Malick Gaye a, lors de cette tournée, salué les stratégies définies par le chef de l'Etat et mises en œuvre par différents organes et structures dans le cadre de la lutte contre l'émigration clandestine. Il a en profité pour dévoiler la contribution de l'AGETIP dans ce combat contre l'oisiveté des jeunes. « AGETIP dans ses missions originelles, c'est de créer des emplois, de favoriser la création de PME, PMI pour pouvoir fixer les jeunes. Aujourd'hui, rien que dans le marché de Tilène, nous utilisons des centaines de jeunes, nous avons des projets de voirie avec la mairie de Ziguinchor où nous allons créer des milliers d'emplois. Nous sommes en relation avec le Bureau international du travail et selon les ratios du BIT, des milliers d'employés seront créés », a laissé entendre le directeur général de l' AGETIP selon qui l'Etat du Sénégal a mis en place une stratégie de travaux à haute intensité de main d'œuvre pour endiguer ce fléau.

« AGETIP, en tant que bras technique du gouvernement, est en train de prendre cette dimension dans l'exécution des projets en casamance », rappelle-t-on.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut