TPMP : une chroniqueuse dévoile que sa mère a été victime de violences conjugales

Par , publié le .

Actualité

Ludivine Rétory réagissait à  une séquence poignante dans laquelle Camille Lellouche dévoile avoir été une femme battue.

Dimanche dernier, Camille Lellouche, chanteuse et humoriste, s’est confiée sur les violences subies de la part de son ancien compagnon. La jeune femme n’avait que 19 ans à  l’époque et cette séquence diffusée dans Sept à  Huit sur TF1 a ému beaucoup de téléspectateurs. Ludivine Rétory, chroniqueuse dans TPMP, a réagi sur le plateau de l’émission à  cette interview. Elle révèle que sa mère a également été victime de violences conjugales et a envisagé le pire : tuer son père.

Tandis que les violences conjugales sont régulièrement dénoncées, notamment par les militantes d’associations féministes, les témoignages se multiplient. Les femmes n’hésitent plus à  parler comme Camille Lellouche, victime de violences de la part de son ancien compagnon.

Et lors de son interview pour Sept à  Huit, la chanteuse et humoriste explique qu’elle aurait pu s’emparer d’une arme à  ce moment de sa vie : « C’est horrible ce que je vais dire, mais je pense à  des femmes qui ont tué leur mari violent. D’un coup, le cerveau vrille parce que tu arrives à  un point de non-retour. Je pense qu’à  ce moment-là , si j’avais eu une arme, je l’aurais tué. C’est très violent ce que je dis. Mais c’est vrai ».

Un témoignage que Ludivine Rétory comprend. Sa mère, également femme battue, l’a envisagé. Sur le plateau de TPMP, la chroniqueuse explique : « Je suis issue d’une famille o๠ma mère a subi des violences de la sorte et elle a failli tuer mon père quand elle s’en est séparée. Ce qui fait que pour moi, ce témoignage est exceptionnel ».

Elle souhaite également que la parole des victimes se libère toujours plus : « On a besoin que des personnes que des millions de jeunes idolâtrent et adulent aient ce type de propos pour qu’ils leur disent»E: »˜T’inquiète pas, moi aussi je sais ce que c’est et tu verras, tu peux t’en sortir. Parles-en autour de toi’ ».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)