Tribunal correctionnel : Les membres de la Chambre de commerce de Dakar blanchis par le juge

Par , publié le .

Actualité

Poursuivis pour escroquerie au service et faux et usage de faux en écriture privée, les membres du bureau de la Chambre de commerce de Dakar ont obtenu la relaxe, devant le tribunal correctionnel de Dakar. Mieux, le juge a débouté la partie civile Birane Yaya Wane de toutes ses demandes.

Saluant cette décision «favorable», l'avocat de la défense a indiqué que le président de cette juridiction a considéré que les délits pour lesquels le plaignant a attrait ses clients, ne sont pas établis.

L'administrateur de société, le sieur Wane, par ailleurs Président du Conseil national des dirigeants des entreprises du Sénégal (Cndes) avait envoyé une citation directe, le 15 juin 2020, à Abdoulaye Sow, Abdel Kader Ndiaye, Ababacar Sadikh Sy, Mbargou Badiane, Mamadou Lamine Sow et Serigne Diandongo, afin qu'ils comparaissent devant la justice.

Les conseils de la partie civile avaient soutenu, lors du procès tenu le 10 novembre dernier, que l'objet de cette procédure était tout simplement de remettre en cause le processus ayant abouti à la mise en place d'un nouveau bureau à la Chambre de commerce de Dakar. Ce, dans un contexte où il y a eu un blocage dans le processus de l'élection du président de cette structure.

Ainsi, ils avaient réclamé 2 milliards de francs Cfa à titre de dommages et intérêts. En sus d'ordonner l'exécution provisoire et de fixer la contrainte par corps au maximum. Au moment où les avocats de la défense ont plaidé la relaxe pure et simple. Selon eux, il n'y a pas d'éléments constitués des délits visés dans cette procédure.

Le parquet s'était rapporté à la sagesse du tribunal. Finalement, le juge a tranché en faveur du bureau.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut