Tribunal de Mbour : Elle simule une grossesse, accouche de jumeaux juste pour...

Tribunal de Mbour : Elle simule une grossesse, accouche de jumeaux juste pour...

Seneweb Il y'a 1 semaine  Source
Entre Abdoulaye Ndione et Seynabou Fall, les parents avaient arrangé un mariage, qui ne durera pas le temps d'une rose. Leur idylle finira six mois après par un divorce l'amiable.

Mais Seynabou n'en avait pas encore fini avec son ex-mari. Elle l'appelle un jour pour lui annoncer qu'elle était enceinte de trois mois. Cette nouvelle remplit de bonheur Abdoulaye qui se voit déj papa. Sa béatitude décuplera lorsque Seynabou lui dira être enceinte de jumeaux.
Le futur papa s'évertue prendre en charge les dépenses de la nouvelle maman qui avait ourdi un plan pour l'arnaquer.

''Un jour, elle m'a dit que son père lui a demandé de rentrer Kolda. Quelques mois, elle m'a appelé pour me dire qu'elle avait accouché de jumeaux. J'ai envoyé de l'argent pour prendre en charge les frais de l'hôpital et autres. A cause de l'interdiction du transport interurbain, je n'ai pas pu me rendre Kolda pour voir et baptiser mes enfants'', explique Abdoulaye.

Jusqu'au jour où il découvre que Seynabou n'était pas partie Kolda et qu'elle n'avait pas eu d'enfant.

''J'ai fait mes recherches et j'ai découvert qu'elle était Mbour et n'avait pas eu de jumeaux, ni même un seul'', dit Abdoulaye.

A la grande surprise du tribunal, Seynabou affirme : ''Je ne l'ai jamais appelé pour lui dire que j'étais enceinte. J'en avais complétement fini avec lui après notre divorce. On ne s'est jamais reparlé'.

La présidente de séance de lui dire que la gendarmerie a saisi l'opérateur de téléphonie pour voir qui appartenait le numéro. Il se trouve que les envois d'argent ont été effectués sur le numéro de téléphone de Seynabou Fall.
Elle campe sur sa position et rétorque qu'elle avait perdu son portable et sa pièce d'identité.

Aissatou Ndour, la tante de Abdoulaye témoigne avoir maintes reprises appelé Seynabou au téléphone pour prendre de ses nouvelles et ceux des bébés.

Me Elimane Kane, qui défendait les intérêts du mari déçu s'est désolé du fait que ''les jeunes filles d'aujourd'hui prennent tout pour un jeu''.
Pour l'avocat, son client n'a pas saisi la justice pour l'argent envoyé son ex femme mais cause du ''plan cynique'' de Seynabou.
''Son préjudice, c'est cet espoir qu'il nourrissait pour ces enfants'', dit-il.

Le tribunal a condamné Seynabou Fall 4 mois d'emprisonnement ferme et payer 700.000 de dommages et intérêts au papa déçu.

Nous vous recommandons