Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /var/www/vhosts/sen360.sn/news.sen360.sn/wp-content/plugins/wordpress-seo/src/generators/schema/article.php on line 52

Trois nouveaux vaccins adaptés au variant Omicron validés par la Haute Autorité de santé

Par , publié le .

Actualité

Dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, la HAS approuve l’utilisation de trois nouveaux vaccins.

Dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, la HAS approuve l’utilisation de trois nouveaux vaccins.

Alors que l’épidémie de Coronavirus progresse à  nouveau en France avec 5.219 nouveaux malades enregistrés entre dimanche 18 et lundi 19 septembre 2022, la Haute Autorité de santé vient d’approuver l’utilisation de trois vaccins (Pfizer 2 et Moderna) adaptés au variant Omicron pour la nouvelle campagne de rappel.

Actuellement, 12.952 patients sont positifs au Sars-CoV-2 et sont hospitalisés, ce qui veut dire que l’épidémie reste toujours active dans l’hexagone. Face à  cette remontée, la Haute Autorité de santé recommande qu’une dose de rappel soit administrée avec ces vaccins bivalents aux personnes de plus de 60 ans et aux plus fragiles. Cette nouvelle campagne de vaccination de rappel prévue à  l’automne sera couplée à  celle contre la grippe (l’injection le même jour des 2 vaccins est possible, si elle est réalisée sur deux sites d’injection distincts).

Dans son communiqué, la HAS écrit : «Nous recommandons d’élargir l’administration d’une dose de rappel additionnelle (2e rappel ou 4e dose le plus souvent) aux adultes de moins de 60 ans identifiés comme étant à  risque de forme grave de Covid-19, aux femmes enceintes et aux personnes vivant dans l’entourage ou en contacts réguliers avec des personnes immunodéprimées ou vulnérables«.

Rappelons que 58 nouveaux décès ont été enregistrés en milieu hospitalier en France, au cours des dernières 24 heures. Depuis mars 2020, l’épidémie a fait 125.614 morts en milieu hospitalier. Pour les scientifiques, une huitième vague arrive en France même si, le ministre de la Santé, François Braun, a expliqué sur l’antenne de France Inter qu’il était «encore trop tôt» pour parler de »˜huitième vague’.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)