Trop de pétrole en 2019, l'offre va excéder la demande, prévoit l'AIE

La demande pour le brut de l'Opep devrait tomber début 2020 à 28 millions de barils par jour (bpj), précise le rapport de l'Agence internationale de l'énergie, alors que l'offre extérieure au cartel augmenterait de 2,1 millions de bpj, dont deux millions pour celle des Etats-Unis.

L'augmentation continue de la production américaine de pétrole va dépasser la croissance de la demande globale de brut cette année, ce qui se soldera par une augmentation des stocks mondiaux au cours des neuf prochains mois, a déclaré vendredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Cette prévision plaide a posteriori en faveur de la prolongation de l'accord d'encadrement de la production de l'Opep et de ses alliés, récemment reconduit pour neuf mois.

"Un défi majeur" pour l'OPEP

"Les tensions sur le marché ne sont pas un sujet pour l'instant et le rééquilibrage semble s'être éloigné dans l'avenir", résume l'AIE dans son rapport mensuel.

close
volume_off

"Il est clair que cela constitue un défi majeur pour ceux qui ont pour mission de gérer le marché", ajoute-t-il en référence à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et à ses alliés, dont la Russie.

La demande pour le brut de l'Opep devrait tomber début 2020 à 28 millions de barils par jour (bpj), précise le rapport de l'AIE, alors que l'offre extérieure au cartel augmenterait de 2,1 millions de bpj, dont deux millions pour celle des Etats-Unis.

Au niveau actuel de production de l'Opep, soit environ 30 millions de bpj, l'AIE estime que les stocks mondiaux de brut pourraient augmenter de 136 millions de barils d'ici la fin du premier trimestre 2020.

L'agence maintient parallèlement ses prévisions de demande pour le reste de cette année et pour l'an prochain.

Nous vous recommandons

Actualité

Afrique du Sud : l'audition du président Zuma suspendue

Seneweb

Actualité

Le Dernier Hommage à OTD à la Une

Seneweb