UN ELEVE EN CLASSE DE CE1 TUE PAR LA FOUDRE
L'enfant est un élève de l'école annexe ADE (Avenir et Développement de l'Enfant) Tivaouane-Peul. Descendu de l'école vers les coups de midi, il a tenté de regagner sa demeure quelques mètres de l'établissement scolaire, mais il n'arriva pas bon port. En cours de route, il a été foudroyé par la foudre. Ce qui plonge son établissement dans une consternation totale. Actuellement, le corps de l'enfant est l'hôpital Aristide Le Dantec pour les besoins de l'autopsie.

Dans la zone de Keur Massar, plusieurs quartiers sont sous les eaux. C'est le cas de Castors-Sotrac où plusieurs maisons sont envahies par les eaux de pluie. Tout comme la Cité Camille Basse qui pointe du doigt les travaux du TER Rufisque qui seraient la source de leur malheur. Et pourtant, cette cité est en proie des inondations depuis plusieurs années, avant même le démarrage des travaux du TER. Mais, on peut relever l'absence de dispositif de pompage.

C'est le cri du coeur de Makhouradia Ndiaye qui porte la parole des habitants de la cité Castor-Sotrac. «Nous avons les eaux de pluies jusque dans nos chambres. On ne peut comprendre que le président nomme un ministre en charge des inondations et qu'on ne le sente pas sur le terrain. Et son «fast-track» qu'il nous a vanté? Rien. On veut qu'on nous place un dispositif de pompage, sinon nous allons quitter le quartier», a vociféré ce dernier.


Du coté de Rufisque, les travaux du TER ont beaucoup impacté sur le ruissellement des eaux pluviales. Le tunnel du TER est devenu une marre que des enfants des quartiers environnants ont fini par transformer en une espèce de piscine (de jeu) au péril même de leur vie. Les populations lance un SOS pour qu'une solution soit trouvée cette situation.

Nous vous recommandons