Une diversité de sujets à la une des quotidiens

Par , publié le .

Actualité

Dakar, 17 déc (APS) – Les journaux commentent, pour leur édition de jeudi, la hausse des cas de Covid-19 au Sénégal et des sujets relatifs à la politique et à l’économie.
 
‘’Le chef de l’Etat exige de nouvelles mesures’’, ‘’Explosion des cas [de Covid-19] : le creux de la vague’’, ‘’Macky ordonne la réouverture des centres de traitement’’, écrivent respectivement Le Soleil, Le Quotidien et L’As.
 
Ils se sont intéressés aux mesures prises par le chef de l’Etat, lors du dernier Conseil des ministres, pour rompre la chaîne de transmission de la maladie à coronavirus. Pour réduire les cas de Covid-19, qui montés en flèche depuis plusieurs jours, Macky Sall recommande ‘’l’adoption de nouvelles mesures sanitaires et sécuritaires’’, rapporte Sud Quotidien.
 
‘’Cent vingt cas en une journée : c’est inquiétant’’, fait remarquer Tribune, se focalisant sur le bilan quotidien publié mercredi par le ministère de la Santé et de l’Action sociale. 
 
Pour éradiquer la pandémie de Covid-19, le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome, a dit ‘’non aux acteurs culturels’’, affirme Le Quotidien, qui fait état d’une ‘’insurrection culturelle’’ contre le ‘’non-assouplissement des restrictions’’ imposées au public et aux artistes. Les acteurs culturels ont rencontré le ministre de l’Intérieur pour lui demander d’autoriser les manifestations publiques qu’ils organisent.
 
‘’Des acteurs culturels sont au bord de l’apoplexie ; ils disent stop à l’Etat et annoncent un sit-in ; Daniel Gomes, le président de l’AMS (Association des métiers de la musique) parle de 100 milliards de francs CFA en termes de pertes’’ pour les acteurs culturels.
 
Concernant le volet économique de la pandémie de Covid-19, Source A déclare que 2 milliards de francs CFA destinés à la presse et aux acteurs culturels sont ‘’introuvables’’. Le journal y voit ‘’des bizarreries que seul le ministre des Finances et du Budget saurait expliquer’’.

Mamadou Ibra Kane, le président du Conseil des diffuseurs et éditeurs de presse du Sénégal (CDEPS), interrogé par Source A, déclare qu’‘’il faut que ce soit bien clair’’. ‘’On a rien reçu du fonds (…) Covid de 1.000 milliards ; je peux l’attester en tant que président du CDEPS’’, a-t-il soutenu.


Tribune s’intéresse aux alliances nouées au sein de la majorité présidentielle et de l’opposition. 
 
Il fait état d’une ‘’réflexion autour d’un large front’’ constitué par des partis d’opposition. ‘’S’unir ou périr’’, écrit le même journal, laissant entendre que l’opposition n’a qu’à choisir entre les deux.

Il publie les photos de Macky Sall, de ses nouveaux alliés, dont Idrissa Seck (président du Conseil économique, social et environnemental) et Omar Sarr (ministre des Mines et de la Géologie), mais aussi des opposants Ousmane Sonko, Khalifa Sall (ex-maire de Dakar), Barthélémy Dias (maire de Mermoz), Abdoul Mbaye (ancien Premier ministre) et Mamadou Lamine Diallo (député). 


WalfQuotidien évoque la question de la limitation des mandats présidentiels à deux. ‘’Comment Mimi (Aminata Touré) piège Macky [Sall]’’, écrit-il, s’intéressant à l’opposition manifestée récemment par l’ex-présidente du Conseil économique, social et environnemental contre une nouvelle candidature de Macky Sall à l’élection présidentielle.
 
Le journal Kritik’ affirme que ‘’Famara Ibrahima Sagna jette l’éponge’’. ‘’Servir de faire valoir pour valider des propositions dont sont issues les retrouvailles politiques entre Macky Sall et Idrissa Seck, le dialogue national a retenu l’attention des Sénégalais…’’ ajoute le même journal, selon lequel le président du dialogue national entamé depuis plusieurs mois aurait démissionné.
 
‘’Même si le chef de l’Etat concède que 25 des 27 points soumis à son appréciation ont fait l’objet de consensus, l’exploitation politicienne de cette instance pour créditer des accords politiques au sommet de l’Etat rebute, dans la forme comme dans le fond…’’ commente Kritik’.
 
L’Observateur aussi évoque la ‘’démission de Famara Ibrahima Sagna’’, en cherchant en distinguer ‘’le vrai du faux’’. ‘’Une démission que personne n’a pu confirmer à L’Observateur. Ni les membres du comité de pilotage [du dialogue national] ni l’intéressé lui-même’’, écrit le journal. 
 
Le même quotidien s’est entretenu avec Alioune Badara Cissé, le médiateur de la République, surnommé ABC, selon ses initiales. ‘’ABC confesse ses misères’’, affirme le journal, qui a tenté d’en savoir davantage sur le ‘’silence’’ de ce membre fondateur de l’APR, le parti politique de Macky Sall.
 
Sud Quotidien évoque le projet de suppression de la ville de Dakar, avec ses ‘’relents politiques’’. ‘’Dakar : une ville, 1.000 enjeux !’’ lit-on dans le même journal, qui s’est entretenu avec un enseignant-chercheur de l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar, sur la suppression annoncée, par le ministre des Collectivités territoriales, de la ville de Dakar, dont la mairie est dirigée par l’opposition.
 
Le Témoin Quotidien annonce que ‘’faute de graines à triturer’’, la Sonacos est ‘’au bord du gouffre’’. A la date du 14 décembre, la société nationale de fabrication et de commercialisation d’huile d’arachide ‘’n’a réceptionné que 3.000 tonnes d’arachide, pour un objectif de 300.000 à 400.000 tonnes, soit 0,0075%’’ de la quantité souhaitée.
 
‘’C’est la catastrophe’’, s’alarme le directeur de l’usine, cité par le Témoin Quotidien. L’expert-comptable Galaye Seck estime que les ‘’producteurs veulent l’huile et l’argent de l’huile’’, ce qui engendre le déficit de graines collectées par la Sonacos.
 
Libération évoque une affaire judiciaire concernant un contrôleur des impôts des domaines, ‘’spécialisé dans le banditisme foncier’’. ‘’Sur la piste d’une mafia’’, ajoute le même journal, faisant allusion à l’enquête ouverte sur les malversations présumées du fonctionnaire.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)