Une Loi sur l’état d’urgence : Bara Doli soupçonne un coup fourré de Macky en 2024

Par , publié le .

Actualité

Ce lundi, les députés vont examiner, en séance plénière, le projet de loi relatif à  l’Etat d’urgence et à  l’Etat de siège. Ce qui confère plus de pouvoir au Chef de l’Etat qui aura désormais le champ libre sans passer par la représentation nationale.

L’opposition et le mouvement citoyen Noo Lank dénoncent l’adoption de cette Loi qu’ils qualifient de dangereux pour notre état de Droit.

Ainsi, Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly, vice-président de la Commission des lois, et certains de ses collègues comptent saisir le Conseil constitutionnel.

Le parlementaire, qui a besoin de 17 députés pour mener le combat, souligne qu’il a actuellement 11 signatures, « sans compter les députés du PDS qui vont adhérer à  sa cause ».

Selon le député et responsable de Bokk Gis Gis, « cette loi est anticonstitutionnelle, car seule l’Assemblée nationale est habilitée à  restreindre les déplacements des citoyens ». Pour lui, le Président Macky Sall veut arracher le pouvoir à  l’Hémicycle et utiliser ladite loi à  des fins politiques.

«Macky peut déclarer l’état de siège en 2024 et instruire les militaires à  encercler les opposants et les populations pour déposer sa candidature à  un troisième mandat», soupçonne-t-il.

Assane SEYE-Senegal7

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut