UNE VIE, UN VECU : Al-Amiin, le Digne de confiance

Bouclier infranchissable de la Tariqa Tidiane et de la famille de Seydi El Hadji Malick Sy, Serigne Abdou Aziz Sy Al-Amiin n'a jamais varié dans ses positions d'avant-gardiste. Toute sa vie est passée au service de la communauté et tout son vécu laisse apparaître un patriote engagé aux causes de son pays. Sans langue de bois, le saint homme savait dire les choses telles qu'il les voyait. Sa franchise et sa rigueur inaliénable appuyée sur une humilité incontestée lui ont valu la confiance de tous ses pères et frères. Al-Amiin, le Digne de confiance !

Dès sa tendre enfance, le jeune Abdou Aziz Sy se met au rythme des activités éducatives et culturelles de la famille. En sa qualité de bras droit de Serigne Babacar Sy qui il sert de secrétaire particulier, malgré son jeune âge, l'homme assumera aussi la fonction d'envoyé spécial du premier Khalife de Maodo. Cette confiance placée en lui pour son efficacité et son dynamisme l'accompagnera durant toute sa vie. Serigne Abdou Aziz Sy traversera ainsi tous les califats, de Serigne Babacar Serigne Cheikh, avec la même image dont il jouit et qui explique la confiance aveugle placée en lui.

Sa proximité avec Boroom Daara Yi

Dans la vie d'une communauté, il arrive toujours des moments où il faut le génie d'un sage pour pouvoir décanter certaines situations fâcheuses. Voil un rôle qu'avait parfaitement incarné Serigne Abdou Aziz Sy dont le génie dépasse les liens fraternels. Sur le chapitre de la mésentente qui a eu prévaloir au sein de la famille Sy- comme il y en a eu dans toutes les concessions religieuses depuis le Prophète Mohammad (Psl)- Serigne Abdou a préféré suivre les recommandations de Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh qui avait désigné Serigne Mansour Sy « Boroom Daara Yi » comme successeur la tête de la confrérie Tidiane.

Assumant toute sa responsabilité, malgré la haute estime et le respect sans limite placé en Serigne Cheikh Al-Maktoum, Al-Amiin se range derrière « Boroom Daara Yi » et ...uvre pour la consolidation de son califat. C'est pourquoi Serigne Mansour ne tarissait pas d'éloges sur lui. Il l'appelait d'ailleurs : « sama rakk bu sës si man rëkk, du ma rëkk te du reculer » (mon proche frère qui ne tape pas sur moi et qui ne recule pas devant les charges). La présence d'Al-Amiin côté du Khalife dont il fut le porte-parole réconfortait ce dernier et lui permettait de s'adonner d'avantage ses retraites spirituelles. Sous l'égide du Khalife Boroom Daara Yi, Serigne Abdou faisait le tour du Sénégal et de l'extérieur au besoin pour présider les activités relatives la famille et la Tidianiya de façon générale.

Un homme d'initiatives

Présent dans toutes les activités de la Hadara Malikiyya, en sa qualité de porte-parole des différents khalifes, Serigne Abdou ne s'est jamais trouvé d'excuses pour se reposer. Même sous le poids de l'âge, Al-Amiin continuait de soutenir les mouvements des Dahiras en se présentant lui-même dans les différentes cérémonies. Humble et très accessible, il était un fervent promoteur de la jeunesse. Emboitant le pas son père Serigne Babacar Sy, Serigne Abdou insistait sur le rôle que devait jouer la jeunesse pour le rayonnement de la Tidianiya.

De nombreuses initiatives ont été prises grâce son génie inspirateur. La mise en place de la Fédération des Elèves et Etudiants Tidianes du Sénégal (Feets) en 2010 et l'intégration de plus en plus de jeunes dans le Comité d'organisation au service de Khalifa Ababacar Sy (Coskas) sont des preuves évidentes de la promotion de la jeunesse par Al-Amiin. D'ailleurs le Coskas, ce comité de veille de la famille Sy, est créé par lui-même en 1968 quand il s'est avéré que l'Etat ne pouvait envoyer suffisamment d'éléments pour assurer la sécurité du Maouloud cause de la grève des étudiants.

Conscients des dangers qui peuvent guetter cette couche, terreau fertile toutes sortes d'idées, il a pu encourager d'autres initiatives telles que la Hadaratul Jumaa populaire qu'il présidait annuellement au stade Amadou Barry de Guédiawaye et les séances de « bourd » populaires qui se font partout au Sénégal depuis bientôt dix ans.

Un apôtre de la paix et un unificateur

Sur le plan politico-social, Cheikh Abdou Aziz Sy Al-Amiin s'inscrivait toujours dans la logique d'appeler au calme et la cohésion. Il a beaucoup ...uvré pour la communion interreligieuse et a arbitré avec beaucoup de justesse et d'équité entre les acteurs politiques. Ses interventions dans les relations hostiles entre le président Wade et son ancien ministre Idrissa Seck attestent que la stabilité sociale est sa plus haute préoccupation. Il en sera de même avec l'emprisonnement de Khalifa Ababacar Sall pour lequel il n'avait cessé d'interpeler publiquement le président Macky Sall.

Unificateur, Al-Amiin l'était ; apôtre de la paix, il en fut un aussi. C'est d'ailleurs au nom de cette paix qu'il s'était attiré la colère de bon nombre de « disciples » lors de la « profanation » de la zawiya El Hadji Malick Sy Dakar, qui avait reçu un jet de grenades lacrymogènes pendant une manifestation contre le régime, en 2011. Refusant de céder la pression politique de certains adeptes de la famille, qui mélangent les genres, Al-Amiin avait tenu un discours responsable et apaisant face au ministre de l'intérieur Ousmane Ngom venu Tivaouane présenter les excuses de l'Etat. Au nom de la paix et du respect des symboles de l'Etat, Al-Amiin demanda au ministre d'user de grenades lacrymogènes pour se libérer d'une foule difficilement raisonnable, quitte « souiller » les lieux sacrés.

Cette retenue et ténacité de Serigne Abdou font son caractère. De bras droit de son père son statut de porte-parole des différents khalifes, l'homme ne se lassait de travailler pour la bonne cause : celle de la Tidianiya de façon générale. Même si son vécu de Khalife général des Tidianes aura duré moins d'un an (15 mars 2017-22 septembre 2017), Al-Amiin a laissé la postérité des recommandations, faits et gestes que rien ne pourra effacer.

Par Ababacar Gaye/SeneNews
[emailprotected]

Nous vous recommandons

Actualité

Les «Diables Rouges», pour lancer les lions

Dakarmatin

Actualité

Macky va liquider ou restructurer 24 agences

Dakarmatin