Vague de démissions au ministère de l'Enseignement supérieur: Mary Teuw Niane pointé du doigt

Vague de démissions au ministère de l'Enseignement supérieur: Mary Teuw Niane pointé du doigt

Seneweb Le 2020-01-21  Source

Le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation dirigé par Cheikh Oumar Anne, a enregistré au moins quatre démissions en l'espace de quelques semaines, d'après la presse.

La dernière en date est celle de Fatoumata Hanne, de la tête de la direction de l'Institut supérieur d'Enseignement professionnel de Bignona.

Seneweb a également appris, de sources autorisées, que le Dr. Mouhamadou Moustapha Sow, directeur du Centre national de documentation scientifique et technique (Cndst) a rendu le tablier.

L'autre démission annoncée est celle de Seydina Ndiaye, patron du Centre des réseaux et systèmes d'information.

Des démissions que des collaborateurs politiques de Cheikh Oumar Anne considèrent comme une "cabale" orchestrée par son prédécesseur.

«La série de démissions dont on parle, depuis quelques jours, fait partie de la cabale politique montée de toutes pièces contre le ministre dans le dessein de lui nuire. Le chef de file de ses détracteurs n'est personne d'autre que Mary Teuw Niane qui, jusqu' présent, n'a pas digéré son éviction de la tête du ministère de l'Enseignement supérieur. Mais, c'est peine perdue, car on ne peut arrêter la mer avec ses bras», ont-ils réagi dans un communiqué de presse.

Les boucliers du maire de Ndioum ajoutent que «tous les démissionnaires sont de connivence avec le prédécesseur de Cheikh Oumar Anne. Ce sont des poulains de Mary Teuw Niane. Ils n'ont aucune compétence. C'est seulement grâce leur proximité avec ce dernier, qu'ils s'étaient retrouvés la tête de leurs directions".

Ces responsables, qui parlent plutôt de "succès du ministre Cheikh Oumar Anne", notamment en ce qui concerne l'orientation de tous les bacheliers de 2019, mettent en garde le professeur Niane.Le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation dirigé par Cheikh Oumar Anne, a enregistré au moins quatre démissions en l'espace de quelques semaines, d'après la presse.

La dernière en date est celle de Fatoumata Hanne, de la tête de la direction de l'Institut supérieur d'Enseignement professionnel de Bignona.

Seneweb a également appris, de sources autorisées, que le Dr. Mouhamadou Moustapha Sow, directeur du Centre national de documentation scientifique et technique (Cndst) a rendu le tablier.

L'autre démission annoncée est celle de Seydina Ndiaye, patron du Centre des réseaux et systèmes d'information.

Des démissions que des collaborateurs politiques de Cheikh Oumar Anne considèrent comme une "cabale" orchestrée par son prédécesseur.

«La série de démissions dont on parle, depuis quelques jours, fait partie de la cabale politique montée de toutes pièces contre le ministre dans le dessein de lui nuire. Le chef de file de ses détracteurs n'est personne d'autre que Mary Teuw Niane qui, jusqu' présent, n'a pas digéré son éviction de la tête du ministère de l'Enseignement supérieur. Mais, c'est peine perdue, car on ne peut arrêter la mer avec ses bras», ont-ils réagi dans un communiqué de presse.

Les boucliers du maire de Ndioum ajoutent que «tous les démissionnaires sont de connivence avec le prédécesseur de Cheikh Oumar Anne. Ce sont des poulains de Mary Teuw Niane. Ils n'ont aucune compétence. C'est seulement grâce leur proximité avec ce dernier, qu'ils s'étaient retrouvés la tête de leurs directions".Le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation dirigé par Cheikh Oumar Anne, a enregistré au moins quatre démissions en l'espace de quelques semaines, d'après la presse.

La dernière en date est celle de Fatoumata Hanne, de la tête de la direction de l'Institut supérieur d'Enseignement professionnel de Bignona.

Seneweb a également appris, de sources autorisées, que le Dr. Mouhamadou Moustapha Sow, directeur du Centre national de documentation scientifique et technique (Cndst) a rendu le tablier.

L'autre démission annoncée est celle de Seydina Ndiaye, patron du Centre des réseaux et systèmes d'information.

Des démissions que des collaborateurs politiques de Cheikh Oumar Anne considèrent comme une "cabale" orchestrée par son prédécesseur.

«La série de démissions dont on parle, depuis quelques jours, fait partie de la cabale politique montée de toutes pièces contre le ministre dans le dessein de lui nuire. Le chef de file de ses détracteurs n'est personne d'autre que Mary Teuw Niane qui, jusqu' présent, n'a pas digéré son éviction de la tête du ministère de l'Enseignement supérieur. Mais, c'est peine perdue, car on ne peut arrêter la mer avec ses bras», ont-ils réagi dans un communiqué de presse.

Les boucliers du maire de Ndioum ajoutent que «tous les démissionnaires sont de connivence avec le prédécesseur de Cheikh Oumar Anne. Ce sont des poulains de Mary Teuw Niane. Ils n'ont aucune compétence. C'est seulement grâce leur proximité avec ce dernier, qu'ils s'étaient retrouvés la tête de leurs directions".

Ces responsables, qui parlent plutôt de "succès du ministre Cheikh Oumar Anne", notamment en ce qui concerne l'orientation de tous les bacheliers de 2019, mettent en garde le professeur Niane.

"Nous ne permettrons personne de s'en prendre gratuitement Cheikh Oumar Anne qui fait la fierté de tous les Sénégalais... Son expertise et sa compétence ne sont plus démontrer", ont-ils averti.

A noter que ces démissions interviennent un mois seulement après celle de Lansana Konaté, de la direction des bourses avant de faire des révélations fracassantes sur la gestion de l'Enseignement supérieur. Ces responsables, qui parlent plutôt de "succès du ministre Cheikh Oumar Anne", notamment en ce qui concerne l'orientation de tous les bacheliers de 2019, mettent en garde le professeur Niane.

"Nous ne permettrons personne de s'en prendre gratuitement Cheikh Oumar Anne qui fait la fierté de tous les Sénégalais... Son expertise et sa compétence ne sont plus démontrer", ont-ils averti.

A noter que ces démissions interviennent un mois seulement après celle de Lansana Konaté, de la direction des bourses avant de faire des révélations fracassantes sur la gestion de l'Enseignement supérieur. "Nous ne permettrons personne de s'en prendre gratuitement Cheikh Oumar Anne qui fait la fierté de tous les Sénégalais... Son expertise et sa compétence ne sont plus démontrer", ont-ils averti.

A noter que ces démissions interviennent un mois seulement après celle de Lansana Konaté, de la direction des bourses avant de faire des révélations fracassantes sur la gestion de l'Enseignement supérieur.

Nous vous recommandons

Actualité

Saisie Record

Enqueteplus

Actualité

Mosquée de Tivaouane : Serigne Mountakha donne une enveloppe de 100 millions de FCFA

Senegal7

Actualité

Saisie Record

Enqueteplus

Actualité

Mosquée de Tivaouane : Serigne Mountakha donne une enveloppe de 100 millions de FCFA

Senegal7