Violences à  Yeumbeul Sud : Les proches de Amadou Hott accusent Bara Gaye et mettent en garde

Par , publié le .

Actualité

La violence fait rage depuis le début de la campagne électorale en vue des élections locales du 23 janvier prochain. Les partisans et proches du candidat Amadou Hott indexent le camp adverse après des attaques subies.

« Pour la seconde fois en moins d’une semaine, notre campagne pour la conquête de la mairie de Yeumbeul Sud a été attaquée par les nervis du maire sortant Bara Gaye », chargent les proches du ministre et candidat Amadou Hott.

Des attaques répétées ce vendredi au quartier Ndiayenne selon eux.  » Notre meeting organisé par le camarade Modou Mbene a été attaqué à  coups de pierres. Dimanche passé, c’était une tentative d’agression contre le domicile de notre candidat, le ministre Amadou Hott. A chaque fois, nous avons géré nos partisans et continué à  nous concentrer sur notre objectif », explique la même source dans une note reçue.
Laquelle précise : « Comme tout le monde l’a constaté, Bara Gaye prépare déjà  ses militants à  une défaite cuisante. Il ne lui reste que la violence, son arme favorite, la seule dans laquelle il se sent à  l’aise,  pour espérer empêcher les Yeumbeulois de confirmer leur choix dans les urnes, en élisant le ministre Amadou Hott maire. Nous prenons l’opinion à  témoin quant à  notre détermination à  continuer notre marche pour l’application du programme ACCES et la réalisation du Yeumbeul Bou Bess ».

« Par conséquent, nous prendrons toutes les dispositions afin qu’aucun obstacle n’entrave la réalisation de nos ambitions pour Yeumbeul Sud » met en garde Ibrahima Sow, chef de cabinet du ministre Amadou Hott candidat Benno Bokk Yakaar Yeumbeul Sud.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)