Violences électorales : «Le pouvoir sème la terreur, bâillonne les opposants et.», (Pur)

Par , publié le .

Actualité

«Aucun homme politique responsable ne souhaiterait qu’il y ait de la violence. On ne peut développer ce pays que dans la paix. Donc, personne ne peut souhaiter qu’il y ait des conflits, des situations pouvant compromettre la vie de nos concitoyens», a déclaré, Cheikh Ahmed Tidiane du Parti de l’unité et du rassemblement, suite aux violences qui minent les élections.
Invité sur iRadio, au «Jury du dimanche» de ce 24 octobre, il a, toutefois, soutenu que «force est de constater que généralement, ces violences sont liées le plus souvent à  des provocations de la coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby). «Que cela soit la situation à  Tambacounda, lors de la Présidentielle de 2019 ou celle à  Ziguinchor o๠ce sont des militants de Macky Sall qui ont provoqué, voire agressé l’équipe d’Ousmane Sonko». 
Le Pur d’accuser : «Le pouvoir sème la terreur, bâillonne les opposants et met la pression sur tout le monde.»
Par ailleurs, Cheikh Ahmed Tidiane Youm a conclu en ces termes : «On est prêt à  signer un pacte de non-violence, mais il faudrait que ce pacte soit respecté par la coalition présidentielle, parce qu’ils nous ont habitué à  des provocations.»

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)