Visite de Macky Sall à  l'UCAD : Les étudiants apprécient diversement

Par , publié le .

Actualité

L'OBS – Le président de la République Macky Sall est attendu aujourd'hui à  l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Ceci, pour l'inauguration de nouveaux pavillons. Mais cette visite est différemment appréciée par les étudiants. Reportage…Bouba Diallo, dans son pantalon kaki gris, sort de sa Faculté après une demi-journée de labeur. Avançant à  pas feutrés, ce Koldois, vêtu d'un Lacoste de couleur verte, espère une meilleure situation après le passage du Président Macky Sall. Car, depuis trois ans, l'Ucad a changé de visage. «J'espère que la situation va changer avec la visite du Président. Car, les bourses sont en train d'être payées à  temps. La réfection de certains locaux et routes au sein de l'espace universitaires est notable», souligne l'étudiant au physique imposant. Petite taille, cet étudiant de la Faculté des Sciences et techniques attend beaucoup du Président. Pour lui,  il (Macky Sall) est en train de poser de bons actes. Un constat que beaucoup d'étudiants rencontrés ont confirmé.Courbé sur son cahier, Cheikh Dioh est en pleine révision pour les examens. Assis sur un matelas bleu posé à  même le sol sur les couloirs du pavillon R, en compagnie de ses camarades étudiants, il trouve la visite du chef de l'Etat très normale. «Moi, je ne suis pas d'accord qu'on organise des manifestations violentes quand un président de la République doit venir ici pour nous rendre visite et, de surcroit, inaugurer de nouveaux pavillons qui doivent faire la fierté de tout étudiant», fait-il comprendre, moulé dans son léger maillot. Mais ce qu'il dénonce est le fait que l'Université change de décor à  chaque fois qu'une personnalité fait le déplacement. «Le seul hic est d'attendre jusqu'à  l'annonce de l'arrivée du chef de l'Etat pour procéder à  des travaux d'embellissement de l'espace universitaire», déplore Cheikh.C'est la même chanson chez certaines étudiantes, trouvées au pavillon P. Assises devant leur chambre pour fuir la chaleur, ces étudiantes ont unanimement fustigé ce fait. «Le gouvernement n'a pensé à  des réfections du campus pédagogique et social qu'au moment où une personnalité doit venir à  l'université», fustigent-elles.  Pour S. F et ses camarades de chambre, c'est en quelque sorte «manquer de respect» aux véritables acteurs de l'Ucad que sont les professeurs et les étudiants qui arpentaient des routes dégradées et qui marchent sur des ordures qui envahissent certains endroits.Le sentiment le plus partagé est le peu d'engouement que suscite cette visite. Certains apprécient positivement. Pour d'autres, c'est un alibi pour se racheter après avoir apporté des réformes désavantageuses pour beaucoup d'étudiants et pour demander pardon aux camarades de Bassirou Faye, mort à  cause de ses bras armés.Tapotant sur sa tablette, l'étudiante de 22 ans préfère donner son opinion sous le couvert de l'anonymat. Cette visite ne l'enchante point. Elle trouve que c'est un non événement. «Macky Sall ne sera jamais accueilli comme un roi à  l'Ucad. Certes, personne ne peut lui interdire de venir ici, de même, personne ne peut nous forcer à  courir derrière ses cylindrés pour l'applaudir», soutient-elle.Awa Ndiaye est  étudiante en Droit. Elle salue la visite du Président Sall. «L'Université est confrontée à  un manque d'infrastructures pédagogiques et sociales. Donc, c'est une très belle initiative que le chef de l'Etat a prise en venant ici pour inaugurer des locaux destinés aux étudiants», dit-elle.  Selon elle, il faut régler les problèmes à  l'amiable et intelligemment.AMADOU KA (STAGIAIRE)

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)